CHRONIQUE | Te Laisser Partir - Clare Mackintosh

16:05:00


 Thriller Marabout | 3 février 2016 |450 pages 

----
Une mère accablée par la mort de son enfant. Un capitaine de police déterminé à lui faire justice, jonglant entre tensions familiales et obligations professionnelles. Une femme fuyant son passé, résolue à construire une nouvelle vie.
----

Des longueurs pour mener à l’apothéose
Rapidement, j'ai voulu arrêter ma lecture de ce roman. En effet, les premiers chapitres sont assez lents, on a l'impression que l'histoire n'avance pas et on a du mal à voir où tout cela va mener. Alors j'ai juste un conseil à vous donner : NE LACHEZ PAS ! Puisqu'à la fin du premier tiers, l'auteur nous apporte un twist de dingue qui remet tout en question. C'est véritablement à partir de là que l'histoire va prendre un tournant bien différent et dés lors, il est impossible de décrocher. Le roman ne sera alors plus que suspense pour nous découvrir le véritable fin mot de cette histoire. 

Une direction innatendue
Clare Mackintosh aborde alors une thématique terrible, qui me touche toujours d'une manière très particulière. On ne peut pas s'attendre en prenant ce roman à aller dans cette direction-là, et ce qui fait la grande force du roman. Elle aborde cette thématique de la manière la plus monstrueuse qui soit, en nous mettant à la place du bourreau, et ça fonctionne. C'est horrible, puissant, émouvant et captivant. 
C'est cette thématique qui donne sa force à l'intrigue et qui m'a totalement happée. Je ne peut que conseiller ce thriller, si vous aimez les thrillers très psychologiques, qui ne tirent pas dans l’hémoglobine.

Un point négatif
Cependant, même si j'ai adoré ce thriller qui pour moi rempli totalement le job, je trouve qu'il y a un bémol principal. Personnellement, je n'ai pas trouvé d’intérêt quant aux moments consacrés à l'enquêteur et sa vie familiale. Certes, on en apprend plus sur ce personnages mais je n'ai pas vu l’intérêt pour l'intrigue et l'avancée du roman. Il est bien sur indispensable de suivre l'avancée de l'enquête du point de vue des enquêteurs, mais parfois on intéressais davantage à ses problèmes familiaux qu'à l'intrigue véritable. Ce n'est pas grand chose, mais ça pourrait en déranger certains et contribuer à des longueurs.




You Might Also Like

0 commentaires