Chronique

CHRONIQUE | Te Laisser Partir - Clare Mackintosh

16:05:00


 Thriller Marabout | 3 février 2016 |450 pages 

----
Une mère accablée par la mort de son enfant. Un capitaine de police déterminé à lui faire justice, jonglant entre tensions familiales et obligations professionnelles. Une femme fuyant son passé, résolue à construire une nouvelle vie.
----

Chronique

CHRONIQUE | Jeu de Patience, tome 5 : Jeu d'Attirance - Jennifer L. Armentrout

15:24:00



Jeu de Patience #5 : Jeu d'Attirance 
de Jennifer L. Armentrout

 Romance NewAdult J'ai Lu | 15 février 2017 |376 pages 

Même si elle n’a pas encore eu de preuve tangible de son existence, Stephanie croit en l’amour. Le vrai, le grand, l’unique. En attendant qu’il daigne se montrer, elle se consacre à son job et s’offre quelques breaks avec des amants de passage. Des hommes comme Nick : disposés à l’aider à porter un carton ou à lui offrir un verre, entre autres choses…
A priori, tous deux obéissent aux mêmes règles : du plaisir, pas d’attaches, pas de second round. Mais ne dit-on pas que les lois sont faites pour être contournées ?


Chroniques des tomes précédents :

Chronique

CHRONIQUE | Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers - Benjamin Alire Saenz

19:27:00


Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers 
de Benjamin Alire Saenz

 Young Adult Contemporain | PKJ | 18 juin 2015 |359 pages 

----
Ari, quinze ans, est un adolescent en colère, silencieux, dont le frère est en prison. Dante, lui, est un garçon expansif, drôle, sûr de lui. Ils n'ont a priori rien en commun. Pourtant ils nouent une profonde amitié, une de ces relations qui changent la vie à jamais... C'est donc l'un avec l'autre, et l'un pour l'autre, que les deux garçons vont partir en quête de leur identité et découvrir les secrets de l'univers.
----

Chronique

CHRONIQUE | Wild Love - Lia Riley

13:28:00


Wild Love de Lia Riley
 Romance NewAdult | Editions City | Juin 2015 | 320 pages 


Pour oublier un drame familial, Natalia décide de changer de vie en partant pour six mois à l’autre bout du monde. A 21 ans, elle va vivre en Australie comme une simple étudiante. Sans problèmes. En tout cas, c’est ce qu’elle espérait jusqu’à sa rencontre avec Bran, un beau surfeur aux yeux hypnotiques. Mais Bran vient de connaître la pire année de sa vie. Sa relation avec la fille de ses rêves s’est transformée en cauchemar et il refuse désormais d'aimer qui que ce soit, malgré son extrême attirance pour la jeune Californienne. Bran peut-il tirer un trait sur un passé qui l’obsède toujours et accepter cette passion sauvage ? Et si c’était, finalement, l’histoire d’amour d’une vie ? Elle veut conquérir un homme qui ne veut plus aimer...


Chronique

CHRONIQUE | Cruelles - Cat Clarke

10:58:00


Cruelles de Cat Clarke
 Thriller/Contemporain/Drame YoungAdult | Robert Laffont | 2013 | 417 pages 


Lors d'un séjour avec sa classe en Ecosse, Alice et sa meilleure amie Cass sont coincées dans une cabane avec Polly, l'asociale de service, Rae, la gothique aux terribles sautes d'humeur et Tara, la reine des pestes. Populaire, belle et cruelle, cette dernière prend un malin plaisir à humilier les autres. Cass décide qu'il est grand temps de donner à Tara une leçon qu'elle n'est pas prête d'oublier. Va alors se mettre en marche une succession d'événements qui vont changer la vie de ces filles à jamais.


Chronique

CHRONIQUE | Shadowland, tome 2 : Pour toujours - Kate Brian

10:19:00


Shadowland, tome 2 : Pour toujours de Kate Brian
 Thriller/Fantastique YoungAdult | Bayard | 9 novembre 2016 | 343 pages 

/!\ SPOILERS SI VOUS N'AVEZ PAS LU LE TOME 1 /!\

Pour échapper à Steven Nell, redoutable tueur en série, Rory Miller et sa famille trouvent refuge sur une île éloignée de tout. Avec son ciel bleu, ses plages de sable blanc et ses aimables habitants, Juniper Landing ressemble à un petit paradis terrestre. Du moins à première vue…
Rory s’aperçoit bientôt que l’île recèle un terrible secret, et le brouillard tourbillonnant qui y déferle chaque matin se révèle encore plus terrifiant que Steven Nell. Lorsqu’elle découvre la douloureuse vérité, Rory comprend qu’elle ne pourra jamais rentrer chez elle.



Chronique

CHRONIQUE | Shadowland, tome 1 - Kate Brian

19:24:00


Shadowland, tome 1 de Kate Brian
  Thriller YoungAdult | Bayard | 6 avril 2016 | 355 pages  


J'ai ouvert les yeux, et le décor familier de ma chambre s'est précisé peu à peu. C'est alors que j'ai eu un sursaut. J'aurais juré que je n'avais pas fait mon lit ce matin. Pourtant, il était impeccablement fait, les oreillers bien gonflés et les draps pliés au carré, comme à l'hôpital. Et sur le dessus-de-lit en patchwork, une rose rouge. Sur le coup j'ai cru que c'était Christopher qui l'avait déposée en douce. Une petite carte blanche était glissée sous la tige hérissée d'épines. A sa vue, une boule d'angoisse m'a obstrué la gorge. D'une écriture que je ne connaissais que trop bien, les quatre mots suivants, soulignés trois fois, s'étalaient en lettres majuscules : ON SE RETROUVERA BIENTÔT.




Ce que j'ai particulièrement aimé
Tout d'abord, Shadowland est un roman super addictif. Il se lit très vite, on ne peut pas le lâcher. et du coup, les pages défilent toutes seules.
On développe très vite beaucoup d'empathie pour le personnage principale qui est Rory. Sa situation est horrible, elle a échappé de justesse à un serial killer et est encore menacée ; pourtant, elle a tout de même l'impression de gâcher la vie de sa famille. On l'a sent réellement seule dans cette situation. Je n'ai pas eu l'impression que son père, mais surtout sa sœur, prenaient la situation au sérieux et la soutenaient vraiment. 
D'ailleurs, sa sœur est très énervante et antipathique, et pourtant c'est un bon point pour moi ! En effet, leur relation n'est pas fusionnelle, elles sont sœurs point barre, pas amies. Elles sont très différentes. J'ai aimé voir cette sœur à la personnalité très égoïste car cela offrait de bonnes perspectives d'évolution dans leur relation, ce qui ne rend pas l'histoire plate de ce côté là.
Ce que j'ai par dessus tout adoré, c'est l'intrigue même de l'histoire. Je ne peut rien en dire, ça gâcherait totalement le plaisir. Mais en gros, vous suivez Rory et sa famille, qui doivent quitter leur maison pour entrer dans le programme de protection des témoins pour échapper au tueur qui en a après Rory ; et à partir de là, l'intrigue prend réellement vie et on se pose des tas, mais alors des tas de questions. J'ai adoré la manière dont l'auteur apporte tout ça, les indices qu'elle sème, le fait qu'elle nous retourne le cerveau. L'ambiance est souvent oppressante, souvent tendue, c'est sombre, intriguant ; et c'est aussi ça qui fait qu'on ne peut pas décrocher, puisqu'on veut avoir le fin mot de l'histoire.
Après, c'est vrai que l'histoire n'a rien de ouf, c'est vraiment juste un bon moment à passer, sans prises de tête, qui va vous rendre accro ; et c'est vraiment bon.

Le bémol
Le seul, mais néanmoins gros point noir à ma lecture, c'est que j'ai vu venir la grosse révélation dés les premiers chapitres... dommage ! Je ne me suis pas prise une claque à la fin, je suis pas restée bouche bée. Si ça aurait été le cas, ça aurait été le coup de cœur assuré !

Mon avis général
Je conseille vivement ce bouquin, si vous aimez les mystères, les ambiances où il se passe des choses étranges, mais aussi ces ambiances oppressante où on ne sais pas à qui se fier et ce qu'il peut arriver. C'est pour moi un bon thriller/fantastique YA qui peut plaire à beaucoup et que j'ai trouvé assez original. Ça change, et ça fait du bien ! La fin donne envie de se jeter sur le tome 2 donc je vous conseille de l'avoir sous la main...


Chronique

CHRONIQUE | Le Pays des Contes, tome 2 : Le Retour de l'Enchanteresse - Chris Colfer

16:59:00

Le Pays des Contes, tome 2 : Le Retour de l'Enchanteresse 
de Chris Colfer
 Fantasy Jeunesse | Michel Lafon | 15 mai 2014 | 473 pages 

/!\ RISQUE DE SPOILERS /!\

Le Pays des contes n’est plus l’endroit enchanté qu’Alex et Conner ont visité il y a un an. Le monde féerique vit désormais dans la peur : l’Enchanteresse maléfique est de retour ! Lorsque ses mauvais sorts atteignent la Terre et que leur mère est enlevée, les jumeaux doivent retourner au Pays des contes. 
Aidés du Petit Chaperon rouge, des bandits Jack et Boucle d’or ainsi que du prince Grenouille, ils se lancent à la recherche de la seule arme capable de vaincre la terrible magicienne. Mais cette arme pourrait bien se trouver chez les ennemis les plus redoutés des royaumes, de la sorcière des Mers à la belle-mère de Cendrillon, en passant par la Reine des neiges…


Globalement, c'était très agréable de retrouver l'univers si riche créé par Chris Colfer. J'admire encore ce qu'il a réussit à faire, la manière qu'il a de lier tous les contes et leurs personnages pour réinventer de nouvelles histoires. C'est toujours aussi surprenant et drôle de découvrir les histoires que l'on connais d'une nouvelle manière.
Ce tome 2 est parfois drôle,  il a beaucoup d'actions, mais il y a aussi des moments plus émouvants ou encore terrifiants. 
L'histoire est totalement dans la même lignée que le tome 1, avec une partie dans le monde des humains et une autre dans le Pays des Contes. Il y a toujours une quête à menée à travers le pays qui pourrait paraître redondante mais qui permet d'aller à la rencontre  d'autres personnages. 

Les +
C'était très agréable de retrouver nos personnages, qui ont grandis et évolués.
On vas aussi retrouver les personnages de contes et surtout en suivre certains beaucoup plus, qui vont avoir une place beaucoup plus importante. On vas également en rencontrer de nouveaux, ce qui était vraiment excellent.
J'ai également adorés les clins d’œil qui sont régulièrement fait à des événements historiques de notre monde. Par exemple, vous allez découvrir qui a inspiré La Joconde...
LE gros point fort de ce tome 2 : L'enchanteresse. Elle a beaucoup de charisme et une histoire très intéressante. C'est une bonne méchante, à laquelle on s'attache quand même. Vous l'avez compris, je l'ai beaucoup aimée.
Gros point fort aussi pour la fin qui m'a mise la larme à l’œil. C'était inattendu, très inattendu même, mais cela promet de belles perspectives d'évolution pour les personnages et pour la site de la saga.

Les -
Même si j'adore cette histoire, j'ai trouvé le temps très,  très long. J'avais l'impression de ne pas avancer dans ma lecture et ça me frustrait totalement, au point que parfois j'avais l'impression de me forcer : ce qui est très paradoxale car j'adore l'histoire générale ! C'est malheureusement ce qui explique que je n'ai pas été transcendée par ce deuxième tome.
J'ai aussi eu un problème avec l'exploitation du personnage de Rouge. Elle apparaît comme une idiote imbue de sa personne, égoïste, détestable. C'est dommage, parfois c'est trop. Heureusement cela permet de montrer qu'elle peut évoluer et devenir une véritable héroïne. Mais je n'aime pas trop l'image qui lui est donnée.

Mes attentes pour le tome 3
Un schéma différent ! Une nouvelle quête d'objets ne m'a pas dérangée dans ce deuxième tome, mais avoir la même chose dans le troisième serait de trop pour moi.
J'ai hâte de voir l'évolution de Conner et Alex suite à la fin du tome 2, et surtout de découvrir d'autres contes revisités car c'est ce qui me plaît le plus dans cette saga.


Chronique

CHRONIQUE | Be Mine - N. C. Bastian

16:20:00

BE MINE de N. C. Bastian
 Romance NewAdult | Harlequin | 9 novembre 2016 | 461 pages 

Kim
Cinq ans… et j’ai toujours aussi mal. Se remet-on vraiment un jour de la perte de son premier amour ? Je n’en ai aucune idée. Ce que je sais, en revanche, c’est qu’Alex m’a détruite. En même temps, notre histoire était trop belle pour être vraie. Pourquoi le plus beau biker du Dakota se serait-il rangé pour une simple fille comme moi ?
Aujourd’hui, je suis de retour mais j’ai tourné la page. Les contes de fées, c’est terminé. Je n’y crois plus. Et je ne me ferai plus avoir. Je ne céderai pas à la force des sentiments que j’éprouve toujours pour Alex malgré moi. A aucun prix.

Alex
Cinq ans… et l’absence de Kim est toujours aussi insupportable. Inexplicable. Inattendue. Je n’ai rien compris. Rien. Pourquoi ma Kimi est-elle retournée en France précipitamment ? Sans un mot, sans un regard en arrière. Elle a tout plaqué, et moi aussi par la même occasion. Mais, maintenant qu’elle est revenue dans le Dakota, c’est enfin l’heure des explications. Et rien ni personne ne pourra la tenir éloignée de moi plus longtemps. Elle est à moi. A moi. 
Les +
L'univers des bikers m'a totalement captivée et convaincue. Il est crédible,  il n'est pas juste là pour donner un prétexte à la romance, et surtout, on ne tombe pas dans la caricature. J'ai adoré voir les bikers apparaître comme une grande famille où chacun est toujours là pour les autres, c'est un aspect qui m'a beaucoup touchée.
C'est surtout un roman très, très additif ! Je n'ai pas vu les 450 pages défiler,  je l'ai englouti en presque une journée. Le style est très fluide, c'est du NA, mais l'histoire captive vraiment également. 
Le sujet n'est pas gnangnan comme on pourrais le croire avec le résumé. Avec pour sujet l'histoire de cette fille qui n'arrive pas à oublier son premier amour, on aurais pu vite tomber dans le chiant et le cliché, dans des quiproquos, des je t'aime moi non plus interminables... mais non ! Et ça c'était vraiment appréciable. 
J'ai tellement aimés les personnages... et pas seulement les principaux ! J'ai pour une fois aimés tous les personnages, ils faisaient tous bien leur job et même les "méchants" étaient tops !
J'ai adoré la relation entre Alex et Kim. Je me suis totalement retrouvée en elle dans la manière qu'elle avait de toujours provoquer Alex, pour le pousser à bout. C'est une relation de "fuis moi je te suis, suis moi je te fuis" au départ. Mais là ça passait très bien, grâce au caractère des deux personnages ; chiants mais terriblement attachants. Kim peut paraître insupportable, mais c'est sa façon de gérer. Après, j'avoue ne pas avoir été d'accord avec tous ce qu'ils ont fait, mais ça correspond à leur caractère et au fait que leur relation ne s'est jamais véritablement terminée. Bref, je l'ai ai beaucoup aimés tous les deux et c'est une bonne romance.

Les -
Les scènes de sexes m'ont vraiment dérangée. Je ne suis pas contre de la fesse dans un bouquin, surtout dans un NA, mais là je ne saurais trop dire pourquoi, ça m'a dérangé. Tout simplement car ça n'avait pas lieu d'être dans cette histoire, pas autant et surtout pas de manière aussi crue. C'est dommage, car c'est très présent en seconde partie du roman et j'avoue que parfois certains chapitres n'étaient dédiés qu'à cela, et ça m'a vraiment saoulé. Surtout que ça ne servait à rien d'en avoir autant. Dommage.
Bémol sur des révélations qui n'en étaient pas. Je voyais les choses arriver à des kilomètres, je comprenais les choses avant les personnages, ce qui n'a pas donné le côté surprenant à l'histoire et ce qui pouvait parfois donner envie de secouer les personnages. 
A un moment on arrive à un passage où nos personnages vivent une expérience surnaturelle, c'est cohérent et ça donne un autre chemin à l'histoire mais j'ai pas compris son utilité. Pour moi, c'était juste un moyen pour l'auteur de rendre encore plus l'histoire mélodramatique mais ça ne servait à rien car elle aurait pu faire sans. C'était sympa, mais inutile à mon sens. 

Avis général
Be Mine est pour moi une bonne romance NA, avec de bons personnages et SURTOUT un univers de bikers super passionnant !
Je vois du gros potentiel là dedans, j'aimerais beaucoup que ce roman devienne une saga car il y a vraiment de quoi faire. Je verrai d'ailleurs bien une suite sur la sœur de Kim ou sa meilleure amie. D'ailleurs, l'auteur sème de petits clins d’œils sur un nouveau couple à la fin de ce tome ... une annonce vers un tome 2 ? Je le lirai avec plaisir si c'est le cas ! 

Chronique

CHRONIQUE | PhonePlay - Morgane Bicail

19:40:00



PhonePlay de Morgane Bicail
Romance contemporaine YA | Michel Lafon | 14 janvier 2016 | 349 pages


Dans un lycée d’Oxford, un garçon de terminale s’amuse à draguer des filles par textos et à les faire tomber amoureuses de lui. Il leur promet une chose : si l’une d’elles découvre qui il est, il lui appartiendra et devra réaliser toutes ses volontés. Mais jusque-là, aucune n’est parvenue à deviner son identité. Un soir, ce séducteur en série envoie un message à Alyssa, une fille de première, à qui il n’a jamais parlé : « Si tu découvres qui je suis, je serai à toi. » Que se passe-t-il lorsqu’un inconnu vous propose de jouer à un jeu mystérieux ? Et jusqu’où ira Alyssa pour réussir à le démasquer ?




LES POINTS FORTS ____________________________________________________________________________

Ce qu'on ne peut enlever à ce roman, c'est qu'il soit très, très addictif. Forcément, l'histoire est basée sur une interrogation : qui est ce mystérieux garçon avec qui discute Aly tous les soirs ? Et c'est ce qui fait qu'il est impossible de lâcher ce roman avant d'avoir cette réponse.
On est pris au jeu, on fais des hypothèses, et malgré tous les défauts que peut avoir PhonePlay, on est à fond dedans et on ne peut pas décrocher avant la fin.
Le style est assez fluide, c'est vraiment bien pour un premier roman. Après certes, l'histoire n'est pas exceptionnelle mais on passe un bon moment.


LES POINTS FAIBLES __________________________________________________________________________

Malheureusement, beaucoup de choses m'ont dérangées dans ce roman, ce qui fait que je l'ai certes dévoré, mais pas forcément beaucoup aimé.
D'abord, la cigarette est omniprésente. L'auteur y fait mention de nombreuses fois, pour ne pas dire tous le temps. Aly fume, beaucoup, soit. Mais je n'ai pas aimé l'étalage qui est fait par rapport au tabac, c'était parfois beaucoup trop et j'avais l'impression de lire une ode à la clope. Non merci, très peu pour moi. 
La romance est beaucoup trop rapide. Aly ne se pose pas de questions et accepte le jeu tout de suite, de plus, elle s'attache beaucoup trop vite à un garçon avec qui elle a seulement discuté quelques fois. Pour moi c'est peu crédible, mais ça reste mon ressenti.
J'ai malheureusement trouvée la raison du pourquoi du jeu vraiment idiote, on s'attend à une identité de fou, une raison qui rendrait le jeu comme une solution nécessaire, mais non. Je n'ai pas été surprise pas l'identité du garçon et mon enthousiasme est retombé comme un soufflé. Dommage.
En ce sens, les personnages sont peu approfondis. On reste distants avec eux, il n'y a pas d'attachement. 
Et le truc qui m'a le plus agacée ce sont les mots niais omniprésents dans le texte. Surtout leurs surnoms : les babe à tout va, non merci.


BILAN DE MA LECTURE ________________________________________________________________________

PhonePlay est donc une lecture super prenante qui a su me captiver et m'embarquer. J'avais envie de découvrir qui était le gars en question, de savoir pourquoi il faisait ça, ce qui m'a empêché de lâcher le livre avant la fin. 
Cela reste une lecture très,  très jeunesse qui m'auras fait passer un bon moment de lecture le temps d'une soirée. Il ne faut pas s'attendre à un truc de fou, c'est simple, rien de transcendant. 
Il faut prendre le roman comme il est et se dire qu'il n'ira pas plus loin que le sujet principal, une romance naissante via SMS jusqu'à découvrir qui est l'Inconnu. 

BILAN 2016 / RÉSOLUTIONS 2017

12:33:00

Nous, vous ne rêvez pas, je suis ENFIN de retour ! Mais ça, on en parleras plus tard.
Après une longue absence au niveau des publications, je vous reviens en ce début d'année pour faire un petit récap' de mes lectures de 2016.