Chronique

CHRONIQUE | Un Jour - David Nicholls

16:38:00

Édition : 10/18
Genre : Romance, Contemporaine
Nombre de pages : 620
Date de sortie : 2012

RÉSUMÉ | 
Lui, Dexter, issu d'un milieu aisé, séduisant, sûr de lui, insouciant.
Elle, Emma, d'origine modeste, charmante qui s'ignore, bourrée de complexes, de principes et de convictions.
Nous sommes le 15 juillet 1988. Margaret Thatcher est au pouvoir, la new wave bat son plein, Dexter et Emma viennent de passer une nuit ensemble. Ces deux-là ne le savent pas encore mais ils ont vécu un coup de foudre.
D'année en année, Dexter et Emma vont se chercher, se perdre, s'aimer, se détester, se séparer, et finir par comprendre qu'ils ne sont jamais aussi heureux que lorsqu'ils sont ensemble.
Nous sommes le 15 juillet 2004. Tony Blair est Premier ministre, Robbie Williams cartonne et la vie, la vie qui va, réserve encore bien des surprises...


MON AVIS | 
Une pépite, entre Jeux d'enfants et N'oublie Jamais...

Entendre parler une seule et unique fois de ce roman a réussi à me convaincre de l'acquérir. Une fois entre mes mains, il n'a pas fait long feu. Et ce fut vraiment une excellente lecture.

L'épaisseur du livre peut faire peur, mais les 600 pages se dévorent littéralement. La plume de David Nicholls est tellement envoûtante, que même les longues descriptions passent toutes seules. 
Outre la plume de l'auteur, j'ai surtout adoré la construction assez originale du récit. Effectivement, 1 année sépare chaque chapitre. Ainsi, nous vivons l'histoire de nos personnages exclusivement les 15 juillet durant plusieurs années. Cet écart et ce contexte temporel peuvent paraître perturbants de premier abord, mais pas du tout ! On arrive vraiment à suivre l'évolution des personnages puisque l'auteur réussit à faire comme si nous avions vécus l'année entière avec eux. 

"On devrait graver nos initiales, suggéra Dex sans grande conviction.
- Quoi? Dex & Em? ironisât-elle.
- "Pour la vie" acheva-t-il sur le même ton."

Pour en venir aux personnages, ils sont très attachants. On les connais vraiment, puisqu'on les vois vieillir, grandir, mûrir. 
Ils sont très différents, et possèdent tous les deux des caractéristiques qui nous font les aimer autant que les détester parfois. 
Dex est un véritable fêtard, qui profite de la vie entre alcool, drogue, et femmes. Il est issu d'une famille aisée, mais n'a pas de véritable but dans la vie. Il va pourtant réussir à la télévision, même s'il risque de s'y brûler les ailes. 
Emma est à l'opposé de Dex. Elle n'a pas confiance en elle, on peut dire que c'est une fille banale, tout ce qu'il y a de plus normale. 
Tous les deux vont se rapprocher à l'issus de la remise des diplômes, mais sur le point de coucher ensemble, ils vont décider de rester simples amis. Mais parfois, la frontière entre l'amour et l'amitié est mince...
J'ai adoré leur relation, la façon dont elle va naître et dont elle va évoluer. Ils vont grandir ensemble, être toujours le soutien de l'autre, s'aimer, se déchirer, se retrouver... Et c'est superbe.

"Tu sais ce que j’arrive pas à comprendre ? Y a un tas de gens qui se tuent à t’expliquer que t’es géniale, intelligente, drôle, pleine de talent et tout – moi, par exemple, je te le répète depuis des années, non ? Et tu veux toujours pas l’admettre ! Pourquoi on te le répète, à ton avis ? Tu crois peut-être que t’es victime d’une sorte de conspiration, et que les gens ont secrètement décidé d’être sympa avec toi ?"

L'histoire est pleine de non-dits, de chassés-croisés, d'actes manqués et de sentiments inavoués. Elle est aussi pleine de frustrations, lors de ces moments ratés où ils auraient pu être ensemble. L'immense vérité c'est que tout le monde est conscient de leur amour, sauf eux-mêmes. 
Ce n'est pas vraiment une histoire d'amour. C'est l'histoire de deux meilleurs amis incapables de vivre l'un sans l'autre. C'est plus que de l'amour. C'est un lien unique entre deux personnes. 
En outre, ce n'est pas une histoire qui se veut simple : pas de ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants. Non, sinon cela ne nécessiterait pas 600 pages. Il n'y a pas d'happy end, Je ne m'attendais pas à ce genre d'histoire, mais c'est ce qu'il fallait pour la rendre véritablement bonne et unique. Elle est particulière et montre que le destin peut être vraiment tordu.

"C'est ici que tout commença. Tout commence ici, aujourd'hui."

La dernière partie est la plus dure, mais aussi la plus belle. 
Le 15 juillet est le jour où tout a commencé et le jour où tout va se terminer, mais comment ? Dex et Emma s'avoueront-ils enfin leur amour ? Découvrez-le vous-même, en lisant cette merveille !


/ Un petit mot sur le film \

Une fois le roman terminé, je me suis jeté dessus. Et sincèrement, il est très bon. L'adaptation est parfaite je trouve. Certes, il manque certains détails, certains passages, mais c'était nécessaire pour tenir en 1h30. Je vous conseille vraiment de vous ruer sur le film à l'issue de votre lecture, je l'ai adoré ! 
Et puis, Anne Hathaway et Jim Sturgess sont tout simplement PARFAITS.



Chronique

CHRONIQUE | Hortense - Jacques Expert

19:04:00

Édition : Sonatine - EBook
Genre : Thriller
Nombre de pages : 318
Date de sortie : 9 juin 2016

RÉSUMÉ | 
1993 : Sophie Delalande est folle d’amour pour sa fille Hortense, presque trois ans, qu’elle élève seule. Celle-ci lui permet d’oublier les rapports difficiles qu’elle entretient avec le père de cette dernière, Sylvain, un homme violent qui l’a abandonnée alors qu’elle était enceinte et à qui elle refuse le droit de visite. Un jour, pourtant, Sylvain fait irruption chez elle et lui enlève Hortense. « Regarde-la. Nous allons disparaître et tu ne la reverras plus. »
2015 : après des années de recherches vaines, Sophie ne s’est jamais remise de la disparition d’Hortense. Fonctionnaire au ministère de l’Éducation, elle mène une existence morne et très solitaire. Jusqu’au soir où une jeune femme blonde la bouscule dans la rue. Sophie en est sûre, c’est sa fille, c’est Hortense. Elle la suit, l’observe sans relâche. Sans rien lui dire de leur lien de parenté, elle sympathise avec la jeune femme, prénommée Emmanuelle, tente d’en savoir plus sur elle. La relation qui se noue alors va vite devenir l’objet de bien des mystères. Sophie ne serait-elle pas la proie d’un délire psychotique qui lui fait prendre cette inconnue pour sa fille ? Et la jeune femme est-elle aussi innocente qu'elle le paraît ?


MON AVIS | 
Un bon thriller qui fait son job, mais une légère déception

Je n'ai pas pu résister à l'engouement qu'a suscité ce nouveau Jacques Expert. J'en attendais beaucoup, je m'attendais à me prendre une grosse claque, et finalement ce ne fut pas le cas. Attention, je ne renie pas le fait qu'il s'agisse d'un très bon roman, mais je pense avoir placée la barre un peu trop haute. 

"On ne donne jamais assez d'amour à son enfant."

Globalement, le fil conducteur est excellent : une femme a vue sa fille être kidnappée sous ses yeux, 22 ans plus tard, elle pense l'avoir retrouvée. Forcément, les choses ne peuvent être aussi simples, et cette intrigue suscite de nombreuses questions : est-ce vraiment sa fille ? Que s'est-il passé toutes ces années ? Comment les choses peuvent-elles mal tourner ? Est-elle au courant de l'identité de sa mère ? Etc... Et ça, c'est juste génial ! Les questions sont nombreuses, on cherche vraiment à savoir où veut en venir l'auteur, ce qui rend la lecture addictive, et c'est ce que je recherche dans les thrillers ! De ce point de vue là, j'ai vraiment été comblée. De plus, le roman est construit de manière à avoir des passages dans le passé, et des passages dans le présent avec des extraits d'interrogatoires qui nous font bien comprendre qu'il s'est passé quelque chose d'affreux. Ce qui nous pousse encore plus à vouloir connaitre la fin. 
L'ambiance est également pas mal, c'est totalement compressé, froid, ce qui contribue au suspense. Ne vous attendez surtout pas à un thriller glauque, avec de la violence ou du gore, on en est très loin. C'est ce que je qualifierais d'un thriller d'ambiance ; où les descriptions sont longues mais importantes, et où des passages sont plutôt lents mais nécessaires.

J'ai, par contre, eu un peu de mal avec les personnages. On ne peut pas dire qu'ils soient attachants. Certes, on suit une mère qui a perdue sa fille, et même si sa situation m'a touchée, j'ai eu du mal avec elle. Ce personnage, Sophie, est vraiment complexe à cerner. A un moment elle apparaît douce, fragile et on ressent une grosse empathie pour elle ; et la seconde d'après, elle est agressive, méchante, et profondément antipathique. C'est plutôt troublant, mais je pense que c'est vraiment voulu afin de montrer dans quelle détresse émotionnelle elle est.
Sa fille, Hortense, est également difficile à cerner puisqu'on ne sais pas qui elle est vraiment, mais aussi parce que son comportement est parfois contradictoire et change très rapidement.

"Cette femme sans âge, c’est moi, transparente, anonyme. Voilà ce que je suis devenue. Rien. Même pas un fantôme. Un fantôme, on finit toujours par le voir."

J'ai également un gros problème avec la fin. Alors oui, franchement elle est dingue cette fin. Mais le problème, c'est que j'ai encore des tas de questions ! J'ai eu l'impression que l'auteur nous a balancée sa fin sans véritables explications. Elle est trop brutale, la grosse révélation tient en une phrase, et quand tu tourne la page dans l'espoir d'avoir un épilogue qui t'expliquerait tout en détail, et qui te ferait encore plus halluciné puisque tu comprendrais enfin tout, et ben non. Il m'a vraiment manqué des réponses et c'est ça mon gros bémol. Car oui j'ai relu ce passage plusieurs fois, mais je n'ai toujours pas tout compris. J'ai comme un sentiment d'inachevé en fait. 

Globalement, Hortense est un très bon thriller, que je conseillerais à ceux qui n'ont pas forcément l'habitude d'en lire, et qui n'aiment pas les thriller violents. 
Je suis contente de l'avoir lu, et je comprend pourquoi il plait autant, mais je suis vraiment déçue par le trop manque d'explications pour la fin.


Absinthe&Emotions

TOP 5 : CES LIVRES QUI NOUS ONT FAIT PLEURER | Absinthe&Émotions

12:00:00

Aujourd'hui, on se retrouve pour un TOP 5 qui nous faisait énormément envie avec Victoria : celui des livres qui nous ont fait pleurer.
J'ai la larme très facile, je pleure pour tout et n'importe quoi, vraiment. Alors, personnellement, il m'a été difficile de n'en choisir que 5. Vous pourrez retrouver mon TOP sur le blog de Victoria, Absinthe & Sucre.
C'est partis alors, pour le TOP 5 des livres qui ont fait pleurer Victoria !

Vous trouverez donc ici le top de Victoria avec ses propres commentairespuis mes petits avis par rapport à ses choix.