Chronique

CHRONIQUE | Never Never, part 3 - Colleen Hoover & Tarryn Fisher (VO)

20:20:00

/!\ RISQUE DE SPOILERS SI VOUS N'AVEZ PAS LU LES PARTIES PRÉCÉDENTES /!\

Édition : CreateSpace
Genre : Romance, Contemporaine, Drame
Nombre de pages : 130
Date de sortie : 2016

RÉSUMÉ | 
Together, Silas Nash and Charlize Wynwood must look deeper into the past to find out who they were and who they want to be. With time ticking down, the couple are in a race to find the answers they need before they lose everything. Can they regain what they once had? And will it restore who they once were?




MON AVIS | 
Une très bonne dernière partie

Quelle torture d'avoir du attendre plusieurs parties, et donc plusieurs mois pour connaitre l'histoire complète de Silas et Charlie. Mais j'avoue, ça valait le coup.

Je ne vais pas argumenter des lignes et des lignes, vous connaissez sans doute mon amour pour Colleen Hoover si vous me suivez régulièrement, et mon amour pour Never Never depuis la première partie.
Cette histoire est bien différente des autres oeuvre de Colleen. Sans aucun doute, on sent la patte de Tarryn Fisher, si particulière, qui ajoute cette étrangeté, et cette originalité à l'oeuvre. 

“I could spend every day getting to know you all over again, Charlie, and I don’t think I’d get sick of it.”

Ici, nous sommes clairement sur le point de découvrir la vérité, puisque c'est la fin. Logique me direz-vous.
Mais ce que j'ai véritablement adoré, c'est que certes la deuxième partie s'est terminée comme la première, avec une nouvelle perte de mémoire éventuelle au bout de 48 heures ; mais ce qu'il se passe n'a rien à voir. L'histoire ne se répète pas véritablement, même si l'on a l'impression que nos personnages vont revenir à la case départ, l'intrigue évolue. 

On a plusieurs révélations, on va de découvertes en découvertes. On en vient vite à comprendre la situation, à enfin trouver la réponse. Mais encore faut-il que ce soit la bonne... Pour le découvrir, Silas et Charlie vont revivre leur passé, vivre les bons comme les mauvais moments et avancer même s'ils n'en ont pas l'impression. 

“Adults like to pretend that our feelings aren’t as big and important as theirs—that we’re too young to really know what we want. But I think what we want is similar to what they want. We want to find someone who believes in us. Who will take our side and make us feel less lonely.” 

J'ai totalement adoré la façon des auteurs de nous faire douter de bout en bout, même si on se doute que l'histoire doit se finir en happy end. On a toujours peur que rien ne se passe comme on l'attend.

J'ai trouvé le dénouement magnifique, même si toute cette histoire est étrange, c'était beau à lire. Les personnages m'ont touchée, j'ai trouvé leur histoire unique et très belle dans son genre.

J'ai peut-être un bémol à souligner sur l'épilogue qui m'a paru trop bizarre et tiré par les cheveux. Mais ça m'a quand même fait sourire et conclure cette histoire sur une bonne note.

J’espère que Colleen et Tarryn nous régaleront avec une nouvelle oeuvre écrite à quatre mains ; mais que cette fois, on aura droit à une histoire en un seul et unique livre. Car il faut l'avouer, même si j'ai adoré Never Never, le fait qu'il soit coupé en trois parties n'a pas été bénéfique au fait de s'imprégner totalement de l'histoire.

Chronique

CHRONIQUE | Starcrossed, tome 1 : Bad Romeo - Leisa Rayven

18:32:00

Édition : J'ai Lu - Ebook
Genre : NewAdult, Romance
Nombre de pages : 410
Date de sortie : 13 avril 2016

RÉSUMÉ | 
Simple étudiante en théâtre, Cassie Taylor était une élève sans histoire qui rêvait d’être sur le devant la scène… jusqu’à sa rencontre avec Ethan Holt, le loup solitaire de l’école. Tout les oppose, excepté ce casting qui va tout changer et les conduire à interpréter Roméo et Juliette.
À l’instar de leurs rôles, le couple semble destiné à vivre une histoire dramatique mais hors du commun. Malheureusement, la tragédie aura tôt fait d’entamer son travail de destruction : Cassie pensait avoir trouvé en Ethan ce qui lui avait toujours manqué, or, ce dernier n’a vraisemblablement rien à lui offrir.
Après les avoir séparés plusieurs années, le destin les réunit sur les planches de Broadway. Ensemble, seront-ils capables de réécrire le mythe ?


MON AVIS | COUP DE CŒUR ♥
Une histoire captivante sur fond de la magnifique pièce de Shakespeare 

Cela faisait longtemps que je n'avais pas ressenties des émotions aussi fortes avec un NA ; et ça m'avait manqué. Ce coup de cœur était inattendu, je ne pensais pas adhérer et succomber autant à Bad Romeo. Certes, le résumé est prometteur, mais je trouve qu'il ne rend pas justice au roman, qui est un concentré de montagnes russes émotionnelles.

"Sa passion est si forte que je ne comprends pas comment je pouvais vivre avant de l'avoir rencontré. L'amour. C'est ne plus être soi-même. Oublier tout ce que l'on connaît pour n'exister qu'à travers ce que l'on ressent. Il n'est pas étonnant que des hommes et des femmes meurent pour ça."

Ce n'est pas un simple NA, ce n'est pas juste une histoire d'amour. C'est torturé, puissant, prenant, émouvant, cruel, magnifique, ennervant... C'est aussi addictif, très addictif. J'ai eu du mal à lâcher ce livre, mais je me suis quand même freinée afin de le savourer plus que pendant une seule journée. Je voulais connaitre la suite, mais en même temps, je n'avais aucune envie d'abandonner Cassie et Ethan.

"Loin de toi, Cassie, je n'étais qu'une coquille vide, un fantôme. Je veux revenir à la vie."

"- Mon frère est vraiment un connard, parfois.
C'est vrai, mais j'aimerais que ce soit mon connard."

"Il me sourit. Et c'est si beau."

Ces deux personnages correspondent totalement à l'histoire mise en place par l'auteur, et ils correspondent parfaitement aux genres de personnages que j'aime.
Cassie a une personnalité géniale. Elle ne vit que pour le théâtre, c'est là qu'elle se sent réellement vivre. Au début, on pourrais croire que l'on va avoir affaire à une vierge coincée, timide et ennuyeuse ; mais pas du tout. Plus on avance, plus on la découvre réellement, et c'est un pur bonheur. Elle m'a fait rire, j'ai admirée sa prise de risque, son franc-parler par moments, et elle m'a surtout émue lorsqu'elle jouait sur scène. 
Ethan est typiquement le personnage masculin idéal dans le NA, pour ma part. Il est sarcastique, beau, ténébreux, avec une personnalité des plus détestable au premier abord. On le déteste, mais on tombe sous le charme malgré nous. Pour lui aussi le théâtre est sa raison de respirer, et comme Cassie, assister à ses scènes théâtrales est un pur bonheur. J'ai aimé apprendre à le découvrir et voir qu'en réalité, sa froideur à une cause. Il m'a émue autant que j'ai eu envie de le claquer ; mais bizarrement, j'ai adoré ça.

"Nous nous remettons à danser. Ou, plus exactement, à osciller doucement. Sans tourner, ni avancer, ni reculer. Comme si souvent quand nous sommes ensemble, nous faisons du surplace. Et nous essayons de ne pas couler."

Je suis tombée amoureuse de ces deux personnages. J'ai aimé leur façon de s'appeler par leurs noms de famille. J'ai aimé les voir se disputer. J'ai adoré les voir se détester mais découvrir qu'ils étaient chacun la raison de vivre de l'autre.
C'est une histoire d'amour tortureuse, l'histoire de deux personnages qui vont s'aimer autant que se déchirer. Et ça, même si j'ai eu le cœur en miettes, j'avoue que c'est ce que j'aime.

J'ai pleuré autant de joie, que de désespoir, que de tristesse. J'ai été en colère. J'ai eu des moments où j'ai du poser le bouquin, pour souffler un peu. En bref, j'ai vécue une aventure très mouvementée.
J'admire l'auteur pour avoir réussie magnifiquement ce parallèle entre l'histoire de Romeo & Juliette avec celle d'Ethan & Cassie. On en vient à croire que ces rôles ont été faits pour eux. Avoir le théâtre comme trame de fond a été un régal. On en vient à comprendre davantage nos personnages, et cela permet de les voir se rapprocher à leurs dépends. 
J'ai aussi trouvé très intelligent de nous proposer une histoire avec deux espaces temps différents. On alterne les chapitres entre le début de leur histoire à l'université, et les chapitres se déroulant 8 années plus tard. Ce qui fait que l'on connais déjà le résultat de leur relation, ce que tout cela a entraîné ; mais ça rend l'histoire encore plus intéressante et captivante. On veut savoir comment les personnages en sont arrivés à se déchirer autant, à savoir pourquoi ils ont agis ainsi, à voir leur évolution. 

"Tu trouves que les acteurs ne servent à rien, Papa ? Et les musiciens, les peintres ? Tu veux réellement vivre dans un monde sans couleurs, sans mélodies, sans divertissements d'aucune sorte ? Tu te rends comptes que l'humanité n'y survivrait pas ? Toute la culture sur Terre est de l'art. Sans la culture, les hommes ne seraient rien d'autre que des primates décérébrés dont le seul but serait de se nourrir, de baiser et de tuer. Mais tu as raison, l'art est sans importance."

Malheureusement, c'est une histoire qui se déroule sur deux tomes, alors j'ai été très frustrée à la fin. D'autant plus que le livre se termine sur quelque chose qu'on attendais depuis longtemps, mais dont il manque les explications. C'était déchirant, mais aussi beau d'un autre coté. Vous l'aurez compris, dans Bad Romeo, l'auteur joue avec nos nerfs ; mais ça marche.

J'attend le second tome avec grande impatience, mais en attendant, je vous conseille totalement Bad Romeo, qui m'a fait vivre des émotions dingues.

"C'est donc à ça que ressemble l'amour ? Une gratitude bouleversante que l'on ressent pour l'autre ? La compréhension que nous sommes la plus belle chose que nous pouvons offrir à l'autre ?"

Chronique

CHRONIQUE | Black Lies - Alessandra Torre

18:48:00

Édition : Hugo New Romance - Ebook
Genre : NewAdult, Érotique
Nombre de pages : 418
Date de sortie : 7 avril 2016

RÉSUMÉ | 
Je m'appelle Layana Fairmont...et j'aime deux hommes.
Brant, qui a fait fortune dans les nouvelles technologies dès son vingtième anniversaire. Cela fait trois ans que nous sortons ensemble. Il m'a demandée en mariage quatre fois. J'ai refusé quatre fois.
Lee, qui est jardinier quand il n'est pas occupé à courir les femmes aux foyers. Il sait se servir de ses mains, de sa bouche et de son corps. Cela fait deux ans que je ne peux pas me passer de lui, je ne suis pas même pas certaine qu'il en soit conscient. Allez-y, jugez-moi ! Vous ne pouvez pas imaginer les conséquences que cette situation entraîne.
Et si vous pensez avoir déjà lu ce genre d'histoire, croyez-moi, vous vous trompez !


MON AVIS | 
Thriller ou roman érotique ? La frontière est mince ...

Si je devais décrire ce roman en un seul mot j'utiliserais celui-ci : perturbant.
Quand on lis un roman dit NA, on s'attend à quelque chose de bien spécifique, à quelque chose certes unique mais quand même peu original dans sa forme. Et bien, je peut dire que celui-ci est vraiment original et qu'il sort du lot !

Premièrement, je ne qualifierais pas Black Lies de NewAdult, mais de roman érotique. Clairement, ce livre se compose à 90% de scènes sexuelles très explicites et vulgaires. C'est ce qui a été le gros bémol de l'histoire pour ma part. Du début à la fin, du sexe et encore du sexe.
L'histoire manque cruellement de sentiments. Même si les personnages disent s'aimer, cela ne ressort pas du tout. C'est froid, sans émotions pures. J'ai eu l'impression de presque assister à un film pornographique plutôt que de vivre l'histoire. 
Du coup, je n'ai pas accrochée aux personnages car il était impossible de s'attacher à eux du fait d'une certaine distance. Cela n'a rien à voir avec le caractère ou les choix des personnages, c'est simplement du à l'ambiance très particulière créée par l'auteur. 

"Quand on aime vraiment quelqu'un, on ne peut pas s'en aller. Peu importe ce qu'elle fait. Peu importent ses mensonges, ses actions, on se cramponne à la barre en faisant vœu d'être là par tous les temps. On se laisse porter par le vent. Même si on court à la catastrophe. Même si cette relation finit par nous déchirer, par tuer tout ce qu'il y a de bon."

Pourtant, même si nous avons du sexe à la pelle et de la vulgarité, je n'ai pas pu décrocher. Je vous avoue que dés les premiers chapitres, je me suis dis "non, ça ne va pas le faire avec moi". Mais l'auteur nous place rapidement une intrigue, qui va nous pousser à vouloir connaitre le fin mot de l'histoire.

Je vous pose le speech rapidement :
Layana tombe rapidement amoureuse de Brant, un homme très riche et qui la comble totalement. Au bout d'un an de relation, elle rencontre Lee, qui est à l'opposé de Brant mais qui lui fait éprouver des sensations nouvelles qui la rende vite accro. Au moment où elle nous raconte l'histoire, cela fait trois ans que Layana aime Brant, mais aussi 2 ans qu'elle le trompe avec Lee. Certes, Layana cache ce secret qui entraîne mensonges sur mensonges, mais Brant en cache également un qui est encore plus important ; et c'est ce secret dont on nous parle dés le début, et qu'on ne saura qu'à la fin.

Voilà ce qui pousse à toujours continuer : que cache Brant et comment cela peut-il avoir un rapport avec la tromperie de Layana ? Pourquoi cette ambiance si particulière ? Pourquoi nous promet-on une histoire surprenante et inimaginable ?

"Des mensonges. Une montagne de mensonges entre nous, sur la nappe d'un blanc trop pur, trop petite pour tous les contenir. Ils dégringolaient sur les cotés, se répandaient tout autour et envahissaient les filets dans nos assiettes, le beurre fondu, en attrapant certains dans sa flamme."

Sincèrement, même si j'avoue que ce livre n'a pas été un pur bonheur, que parfois ça a été ennuyeux à lire ; le dénouement vaut clairement la peine. Plus j’avançais dans l'histoire, plus je faisais des suppositions, et puis quand on arrive enfin à LA révélation, je suis restée bouche bée. Tout se connecte, tout fait sens et on en arrive même à voir un intérêt à l'omniprésence du sexe. 
"Et si vous pensez avoir déjà lu ce genre d'histoire, croyez-moi, vous vous trompez !" : je confirme totalement.
Ce coté thriller m'a vraiment plu, contrairement à la romance. Et sincèrement, je trouve que c'est davantage cela qui compte plutôt que l'histoire d'amour en tant que telle.

Pour finir cette chronique, je dirais que Black Lies est d'une originalité surprenante et déconcertante, dont il est impossible de deviner le dénouement à l'avance.