Chronique

CHRONIQUE | D.I.M.I.L.Y, tome 1 : Did I Mention I Love You ? - Estelle Maskame

18:16:00


Édition : PKJ - EBook
Genre : YA, Romance
Nombre de pages : 412
Date de sortie : 7 janvier 2016



RÉSUMÉ | 
Eden, 16 ans, va passer l'été dans la famille recomposée de son père, à Santa Monica, en Californie. Ce dernier a refait sa vie... Ce qui veut dire trois nouveaux demi-frères pour Eden. Le plus âgé, Tyler, est un vrai bad-boy : séducteur, égocentrique, violent...
Fascinée, elle ne peut s'empêcher de succomber au charme de la seule personne qui lui est défendue : son demi-frère.





MON AVIS | 
Addictif, obsessionnel et passionnant 

En venant passer l'été chez son père, Eden ne s'attendait pas à être affublée d'un demi-frère comme Tyler.
Si à leur première rencontre, elle le déteste et est choquée de son comportement, elle va vite être intriguée par ce garçon qui sous ses airs de bad-boy, cache des secrets très lourds.
Très vite, elle va ressentir des sentiments qu'elle ne devrait pas pour celui qui fait désormais partie de sa famille. Mais pourront-ils tous les deux résister à ces sentiments naissants ?

Je ne m'attendais pas du tout, mais alors pas du tout, à aimer autant ce roman. Et pourtant, ça frôle le coup de cœur !

L'histoire est simple, la plume également, mais ça fonctionne. 
J'ai adoré de bout en bout. L'histoire m'a passionnée et est vite devenue obsesionnelle au point que j'ai dévoré ce tome pour le finir tard dans la nuit. C'était difficile de m'arrêter et de mettre de coté les personnages et leur histoire.

Sincèrement, j'ai ressentie les mêmes émotions qu'en lisant After d'Anna Todd, il y a 1 an de cela. Pourtant j'en ai lu des romances depuis tout ce temps, mais celle-ci m'a happée.
Avec un début certes un poil longuet car le vrai contenu intéressant n'arrive qu'au bout d'une centaine de pages, c'est ensuite un vrai page-turner !
Addictif, captivant, passionnant, impossible de penser à autre chose. J'ai été embarquée dans cette histoire, j'ai ris et j'ai pleuré, j'ai été frustré et j'ai eu envie de baffer certains personnages, mais qu'est-ce que c'était bon !

Encore une fois, cette histoire n'a rien d'exceptionnel. 
Eden va passer les vacances chez son père à Santa Monica, où elle va pour la première fois rencontrer sa belle-mère et ses trois enfants. Jeune fille plutôt réservée qui manque de confiance en elle, elle n'en est pas moins attachante. J'ai adoré son personnage, même si j'avoue que parfois elle apparaît un peu trop lisse. Par contre, pour une fois j'ai adoré qu'un personnage féminin n'écope pas du rôle de la vierge coincée. J'ai aussi aimé la relation qu'elle entretient avec son père, ou du moins la situation familiale dans laquelle elle est. Ce n'est jamais facile de voir qu'un de ses parents à refait sa vie, je sais de quoi je parle. J'ai été touchée par l'absence de ce père, choquée aussi lors de certains passages les concernant. C'est un aspect de l'histoire qui rajoute un plus et qui m'a personnellement beaucoup plu.

Je crois avoir succombé au charme de Tyler. Il a pourtant tout pour être détestable. Il est arrogant, parfois blessant, parfois violent, et il a des penchants plutôt illégaux. Mais moi, j'aime les bad-boy, alors j'ai forcément adoré Tyler. Plus on avance dans l'histoire, plus on découvre que l'image qu'il donne de lui n'est pas forcément la bonne, mais qu'au contraire, il l'utilise pour oublier de penser à son passé. Un passé qui d'ailleurs, m'a fait pleurer car c'est un sujet révoltant et bouleversant auquel je n'avais pas du tout pensé. Son caractère, son histoire, son comportement même s'il n'est pas admirable, tout ça fait qu'on s'attache indéniablement à lui. 

"- Pourquoi tu me détestes à ce point?
- Qui a dit que je te détestais ? fait-il, interloqué. 
- Hum... Tu m'insultes à chaque fois qu'on se croise. Je comprends que c'est bizarre d'hériter d'une demi-sœur, mais ça l'est autant pour moi. Je crois qu'on n'est pas partis du bon pied.
- Non, fait-il en secouant la tête avec un petit rire. Tu ne comprends pas du tout.
Avec un dernier coup d’œil à ma chambre, il secoue la tête et se retourne vers la porte.
- Qu'est-ce que je ne comprends pas?
- Tout."

La relation entre Tyler et Eden est interdite car maintenant, leurs parents mariés, ils sont de la même famille. Même si personnellement, je n'y vois aucun mal dans le sens où ils n'ont aucun lien de sang.
J'ai aimé voir qu'au départ, ce n'est pas le coup de foudre. Eden le déteste même au début, et tout vient progressivement. C'est subtil, sans être gnangnan et trop long. Ce n'est pas vraiment du "je t'aime, moi non plus" ou le jeu du chat et de la souris, mais c'est surtout qu'ils sont dans une situation délicate. D'abord, ils sont demi-frère et demi-sœur, mais Tyler a aussi une petite-amie (détestable, d'ailleurs). Pourtant, dans ce chaos qu'est leur vie et surtout celle de Tyler, il va y avoir une place pour leur amour. On sent qu'ils sont tous les deux attachés l'un à l'autre, qu'ils ont besoin l'un de l'autre et qu'ils ne pourront jamais se contenter d'être amis et encore moins frère et sœur. 
Et surtout, entre Tyler et Eden ce n'est pas juste de l'attirance ou le gout de l'interdit, c'est bien plus que ça. 
Je suis tombée amoureuse avec eux, j'ai été heureuse avec eux, j'ai été frustrée et ennervée avec eux, j'ai pleurée avec eux, j'ai voulu tout envoyer en l'air avec eux... Bref. On fais parti de l'histoire et on vis tout avec eux, les bonnes comme les mauvaises choses.

J'ai beaucoup aimé le groupe d'amis de Tyler et Eden. Ils ont tous leur personnalité, on en adore certains, on en déteste d'autres.
J'ai aimé voir comment Eden va s'intégrer à sa nouvelle vie, à cette nouvelle ville, à cette nouvelle famille Finalement, on la vois évoluer sans s'en rendre compte.

"- Alors, avant de passer au morceau suivant, reprend le chanteur, je dois vous rappeler de ne pas vous soucier de ce que les gens pensent. Votre vie c'est votre vie, votre musique c'est votre musique, vos choix ce sont vos choix et votre vodka, c'est votre vodka. Ne perdez pas votre temps à faire des trucs qui ne servent à rien. Faites ce que vous avez envie de faire. Sortez en boîte toutes les nuits, jetez-vous d'un avion, visitez la Bulgarie. Je m'en fous. Faites des trucs qui vous rendent heureux comme jamais parce que, LA BREVE VITA !"

Les sujets abordés sont vraiment lourds. Comme je l'ai dis, il y a le sujet de la séparation des parents, mais il y a aussi les drogues, l'alcool, le mensonge, la violence, l'interdit... Il y a beaucoup de choses qui sont traitées. L'auteur ne fait pas dans le mélodrame, et ça j'ai apprécié. Tout vient au fur et à mesure avec naturel, ça ne tombe pas comme un cheveux sur la soupe, ça s’insert parfaitement et c'est bien traité.

La fin m'a totalement frustrée !
Ça faisait longtemps que je n'avais pas lu une romance qui s'étale sur plusieurs tomes, avec les mêmes personnages. Maintenant, on a beaucoup de sagas où chaque tome porte sur des personnages différents. Du coup, ici j'ai été trop frustrée d'arriver à la fin du tome, car je voulais encore plus de Tyler et Eden. 
Donc, je me suis procuré le prochain tome en VO, que je vais dévorer immédiatement !

Attention, quand j'ai dis plus haut que cela m'a rappelé After, c'est seulement pour les émotions que ce roman m'a fait ressentir, pour l'addictivité et l'obsessionnalité de la chose.
L'histoire n'a rien à voir. D'autant qu'il n'y a aucune vulgarité ou scènes sexuelles explicite comme nous avons dans After. Sincèrement, j'espère que ma comparaison ne va pas freiner ceux qui n'avaient pas aimé la saga d'Anna Todd.

Après, comme je l'ai dis, ça n'a rien de grandiose, ça n'a rien à voir avec les œuvres de Colleen Hoover, Jennifer L. Armentrout, et j'en passe.
Mais j'ai passé un p*tain de bon moment, j'ai dévoré ce livre et j'ai vécu des émotions multiples. C'est le principe de la lecture après tout, le plaisir ! Et pour ça, ce roman remplit parfaitement son job !

Chronique

CHRONIQUE | NIL, tome 1 - Lynne Matson

17:11:00


Édition : PKJ - EBook
Genre : Science-fiction, Jeunesse, YA
Nombre de pages : 456
Date de sortie : 18 février 2016


RÉSUMÉ | 
Charley se réveille sur une île somptueuse qui n’est sur aucune carte. Seule, perdue, elle survit tant bien que mal jusqu’à ce qu’elle rencontre Thad, le leader d’un clan regroupant les seuls humains présents sur l’île de Nil. Charley va vite comprendre que quitter cet enfer paradisiaque sera plus difficile qu’elle ne le pensait : la seule issue, ce sont les rares portes qui apparaissent au hasard sur l’île… Il n’y en a qu’une par jour, et une seule personne peut l’emprunter. Pire encore : on n’a qu’un an pour s’échapper. Sinon, on meurt. Le compte à rebours a déjà commencé…




MON AVIS | 
Une lecture mi-figue, mi-raisin ...

Sur l'île de Nil, les jours sont comptés. 365 et pas un de plus, pour attraper une porte et s'échapper. Des dangers dont seule Nil a le secret et des règles dont elle est seule maîtresse feront que certains appartiendront à Nil à jamais ...

J'avais tellement hâte de découvrir ce livre. Son résumé me faisait cruellement penser à un mélange entre la série télé Lost et la trilogie de l'Epreuve de James Dashner ; ce qui me faisait très envie.
Malheureusement, je suis très déçue de cette lecture et j'ai un avis très mitigé.

Sincèrement, je ne sais même pas si j'ai aimé ce livre ou si j'ai détesté. 

D'abord, j'ai eu beaucoup de mal a entrer dans l'histoire, et ce à chaque fois que je reprenais ma lecture. J'ai eu l'impression d'une plume parfois lourde qui faisait traîner les choses en longueur.
Je m'attendais à être tout de suite embarquée, à être tout de suite en stress et à psychoter. Mais pendant une grosse partie du roman, il ne se passe rien. C'est ennuyant, mais ça donne quand même envie de continuer car on attend justement qu'il se passe quelque chose. 
Attention, je ne dis pas qu'il ne se passe rien non plus, juste que ça met un certain temps à arriver. Car oui, des choses il s'en passe. Il y a des morts et des conflits qui donnent de l'énergie au roman et qui permettent de tenir en haleine. Mais personnellement, ça ne m'a pas touché, je n'ai pas été triste lorsqu'il y avait des personnages qui mourraient.

"Nous étions les pions de Nil, ses jouets. Ici, c'était son bas à sable, et peu importait que l'on ait envie de jouer ou non."

Toute l'intrigue autour du pourquoi du comment de l'île m'a bien plu par contre. Des portes apparaissent, faisant entrer des personnes ou des animaux sur l'île, même les plus dangereux. C'était parfois surprenant de découvrir que certaines espèces avaient élu domicile sur cette île. 
Il y a comme une énigme que les personnages tentent de percer à jour, à laquelle je n'ai pas compris grand chose mais qui pousse à vouloir continuer car on sent que c'est la clé de tout.
Durant toute ma lecture, je me suis posées beaucoup de questions sur la raison de la présence de l'île, sur son but et son fonctionnement, et c'est ça qui me poussait à continuer ma lecture. Malheureusement, pour en savoir plus il faudra lire toute la trilogie.
Et ce compte à rebours qui nous nargue à chaque début de chapitre, nous tient vraiment en haleine et nous donne envie de continuer. C'est cet élément-ci qui nous stresse le plus. On se demande jusqu'où va aller ce compteur, quand il va s'arrêter et surtout pourquoi.

J'ai aussi un gros bémol quant à la romance que l'auteur intègre à l'histoire.
Pour moi, cette romance a prit le pas sur l'île, et je regrette vraiment ça. J'ai eu même l'impression que l'intrigue de Nil était un prétexte pour créer un certain contexte à une histoire d'amour. Dommage ! J'aime quand il y a de la romance dans les histoires qui n'en sont pas, mais là c'était trop.
Et pourtant, j'ai bien aimée cette romance ... J'ai aimé comment elle démarre, comment elle se termine, j'ai aimé les personnages et les sentiments qu'ils développent, j'ai aimé voir comment ces sentiments vont les faire agir. J'ai aimé oui, mais j'ai aussi pas aimé. Bref.

"Nil, c'est cette fille qu'on repère au chalet après une journée entière de délire sur la neige, quand on plane de bonheur. Elle est jolie, super sexy. Cheveux longs, tenue moulante, un sourire d'enfer. Elle a un nom du genre... Mallory. Mais dès qu'on apprend à la connaitre, la vérité, c'est qu'elle est cruelle. Sans cœur. Le genre de fille qui couche avec notre meilleur ami quand on a le dos tourné. Et quand le masque tombe, le glamour disparaît. Voilà, c'est ça, l'île de Nil. Une beauté à ne pas en croire ses yeux, jusqu'à ce qu'on voie à travers ce qu'elle est vraiment. Ce n'était pas la première fois que je me demandais ce qu'elle avait en réserve pour moi."

J'ai aussi eu du mal à m'attacher aux personnages car finalement, on ne les connais pas. 
On est spectateur de leur venue sur Nil, de la façon dont ils vont tenter de survivre, mais on en apprend pas vraiment sur eux. Cependant, je les ai quand même apprécié car ils ont tous des caractères bien à eux et leur personnalité se dégage des autres. On identifie clairement le rôle de chacun, et les relations qu'il peut y avoir entre eux.
Concernant les deux personnages que l'on suit dans ce tome, Charley et Thad, je les ai appréciés. Charley est une warrior, elle a un caractère fort et indépendant qui m'a plu. Thad est le leader du groupe et se soucie toujours des autres, ils passent même avant ses besoins à lui. C'était agréable de les voir évoluer et de voir comment chacun va faire pour retourner chez lui.

J'ai un gros problème avec la fin. Là aussi, je ne sais pas si j'ai aimé ou non. J'ai aimé cette conclusion qui est apportée à l'histoire, mais j'ai détesté ce type de fin.
Je m'explique. 
Cette fin n'est pas du tout un cliffhanger comme je m'y attendais, et comme c'est le cas en général dans les sagas pour nous donner envie de lire la suite. Ici, c'est une vraie fin, une conclusion à une partie de l'histoire. L'histoire de Nil continue sur toute la saga, mais celle des personnages non ; eux, ils ont droit à leur fin dans ce tome 1, alors que Nil attendra le dernier tome. C'est un peu le même principe que pour les sagas NewAdult où chaque tome suit des personnages différents dans le même univers.
C'est donc assez spécial comme façon de faire. D'un coté, je ne suis pas frustrée de ne pas avoir la suite à disposition car c'est fini dans un sens, mais de l'autre je veut quand même continuer la saga pour comprendre Nil et découvrir ses secrets.
C'est vraiment cette fin qui m'a le plus dérangé je crois. 

Globalement, je ne dirais pas que je n'ai pas aimé. Oui, j'ai dévoré ce livre en une journée et je lirai la suite. Mais je ne peut pas dire pour autant que j'ai adoré et que c'est la saga du siècle. Pour moi, le résumé était bien trop prometteur et j'en attendais beaucoup trop.

Chronique

CHRONIQUE | Jeu de Patience, tome 3 : Jeu d'indulgence - Jennifer L. Armentrout

15:58:00

/!\ Pas de risque de spoilers sur les précédents tomes dans cette chronique, mais il est indispensable de lire les tomes dans l'ordre.


Édition : J'ai Lu
Genre : Romance, NA
Nombre de pages : 537
Date de sortie : 3 février 2016

RÉSUMÉ | 
À 21 ans, Calla, ex-reine des concours de beauté, porte les cicatrices d’une tragédie qu’elle préfère taire…. De profondes blessures qu’elle sait dissimuler mieux que personne, notamment à son cercle d’amis le plus proche. Or, lorsqu’elle apprend que sa mère s’est volatilisée avec ses économies, le vernis menace de s’écailler.
De retour dans sa ville natale, la jeune femme a la surprise de rencontrer un certain Jax derrière le bar que tient habituellement sa mère. Dès lors, ce dernier s’impliquera corps et âme dans la quête de Calla. Reste à savoir s’il sera capable de la percer à jour…



MON AVIS | COUP DE CŒUR ♥
Du très bon, de l'excellemment bon !

Calla n'a pas le choix, elle doit aller voir sa mère qu'elle n'a pas vue depuis des années. Un aller-retour, rien de plus. Mais les choses ne vont pas être aussi simples et Calla va devoir affronter des problèmes de plus en plus grands.
Quand elle rencontre Jax derrière le bar que tient sa mère, elle n'imagine pas une seconde qu'un garçon comme lui puisse s’intéresser à elle, l'ex reine de beauté défigurée. Et pourtant...

Depuis le temps que j'attendais la parution française de ce roman...
Comme à chaque lecture d'un roman de Jennifer L. Armentrout, je succombe. Jeu d'indulgence est un énorme coup de cœur ! Bon, Jeu d'innocence reste mon préféré car on ne peut pas surpasser Jase dans mon cœur...  

Dés les premières pages, je me suis sentie plongée dans cette histoire et enivrée par la plume de JLA. Elle fait partie de ces auteurs qui, dés les premières lignes, ont ce petit truc qui fait qu'on reconnais tout de suite son style. Rien que là, j'ai senti que c'était déjà gagné et qu'elle allait m'embarquer dans une histoire à la hauteur de Jeu de Patience, Jeu d'indulgence, et même Lux.
C'est addictif, prenant, et super captivant ! On s'attache aux personnages, on a l'impression de les connaitre et de faire partie de leur vie, on ris avec eux, on pleure avec eux, et on flippe avec eux. Il y a des moments qui donnent le sourire, d'autres qui nous prennent aux tripes et où les larmes coulent à flot, et d'autres encore où on ne peut s'empêcher d'avoir la boule au ventre.

"Tout à coup, je compris quelque chose d’important. Il m’avait fallu vingt et un ans pour m’en rendre compte, et je le déplorais, mais la famille ne se limitait pas aux liens du sang et à l’ADN. C’était bien plus que ça. C’était Clyde, Teresa et Avery."

J'ai particulièrement aimée l'histoire de Calla. Dans un sens, je me suis facilement identifiée à elle grâce à son manque de confiance en elle. La raison est dure quand on sais pourquoi, mais elle est encore plus déchirante quand on sais comment c'est arrivé. Depuis de nombreuses années, Calla a une cicatrice au visage qui la freine à vivre pleinement sa vie ; c'est arrivé lors d'un événement tragique. Cet événement n'a pas seulement eu un impact sur son physique, il a aussi eu un impact sur sa vie. Depuis, sa mère est tombée dans la drogue et l'alcool et leur relation de famille est inexistante. On va découvrir sa vie, son passé, tout au long du récit et plus on en apprend, plus on se demande comment a-t-elle pu tenir le coup et sortir de cet enfer. Son histoire m'a bouleversée, mais j'ai aussi été révoltée contre cette mère qui a oubliée qu'elle avait des obligations envers son enfant.
J'ai aussi admiré le courage de Calla, sa force, même si elle n'en a pas conscience. Son innocence m'a parfois fait rire ; son habitude à ne pas réfléchir avant de parler ou de déblatérer tout ce qui lui passe par la tête quand elle est nerveuse m'ont beaucoup fait sourire aussi. C'est un personnage extrêmement attachant, qui m'a un peu rappelée Avery dans Jeu de Patience.

"Mon Dieu, le simple fait de l'admettre représentait sans doute un péché capital... mais la vérité c'était que Jax était un Cam 2.0."

Et puis il y a Jax, qui pourrait faire parti de la Brigade des Beaux Gosses comme le dit Calla. Il m'a plu dés le début, dés sa toute première réplique. C'est typiquement le personnage devant lequel on reste bouche bée et dont il suffit de dire une phrase pour nous enflammer. Au premier abord, on pourrais croire à un mauvais garçon dans le sens où il drague tout ce qui bouge, mais plus on le connais et on se rend compte du contraire. Certes, c'est un dragueur invétéré, mais quand il est avec Calla, il n'est pas ce genre d'homme. Il devient attentionné, doux, toujours un peu brusque mais on sent qu'il ferait n'importe quoi pour elle. 
Lui aussi a un passé douloureux, qui est abordé au fur et à mesure, même s'il ne prend pas autant d'importance que celui de Calla. Il a vécu une période traumatisante qui m'a beaucoup touchée.

"Je veux te protéger, Calla. On sait tous les deux que tu es dans la merde. Alors, je vais tout faire pour que tu sois en sécurité."

J'ai beaucoup aimé la façon dont la relation entre Jax et Calla va progresser. Ils sont différents tous les deux dans le sens où Calla manque de confiance et n'a aucune expérience, quand Jax est entreprenant et enchaîne les conquêtes. Mais plus on avance, plus on se rend compte qu'ils sont similaires finalement. 
Ils sont attirés l'un par l'autre, c'est indéniable. Ca arrive vite, mais c'est à la fois subtil car on sent la sincérité de chacun. On sais que ce n'est pas un jeu, que Jax est sincère, mais Calla a du mal à y croire. Son manque de confiance va avoir des conséquences sur leur relation naissante, ce qui pourrait déranger certains, mais personnellement je l'ai comprise car une fois encore, l'identification est facile.
On sent que Jax cache des choses à Calla, mais quand on sais quoi, ça rend leur histoire encore plus belle.
Il se passe des choses qui m'ont fais grincer des dents, qui ont mis mes nerfs en pelotes et qui m'ont fait pleurer... C'est ce qu'on attend d'un NewAdult non ?

Au-delà de la simple romance, il y a toute une histoire à "suspense" par rapport à la mère de Calla. Celle-ci est dans une très mauvaise situation et à de gros problèmes qui vont se répercuter sur Calla et la mettre en danger. Ça apporte du stress supplémentaire et une certaine angoisse. J'ai trouvé ça génial d'avoir intégré cet aspect-ci à l'histoire car ça la rend encore plus addictive et intéressante. On ne s'ennuie pas une seconde, il se passe toujours quelque chose qu'on attendais pas.

J'ai également adoré le fait qu'on retrouve les couples des tomes précédents : Cam/Avery, Jase/Teresa. C'est super agréable de voir où ils en sont maintenant, et surtout de voir comment Calla les perçoit. C'est toute une bande d'amis soudés, qui sont là pour elle et qui lui apporte beaucoup. 

J'ai aussi beaucoup aimé commencer à découvrir les personnages du prochain tome. On se doute très vite qu'il y a anguille sous roche entre deux personnages, et que l'auteur commence à nous intriguer pour nous donner envie d'en savoir plus sur eux. Du coup, j'ai vraiment très hâte de connaitre leur histoire.

C'est un excellent tome, un excellent NA, un excellent JLA. 
Je crois qu'elle fait partie de ces auteurs dont je pourrais lire un livre les yeux fermés, sans savoir de quoi ça parle et sans avoir d'appréhensions.
Elle ne surpasse pas Colleen Hoover pour moi, mais elle n'en est pas loin.


Chronique

CHRONIQUE | Archer's Voice - Mia Sheridan

19:56:00

Édition : Hugo New Romance
Genre : Romance, NA
Nombre de pages : 394
Date de sortie : 4 février 2016

RÉSUMÉ | 
Quand Bree Prescott arrive dans la petite ville du Maine, elle espère y trouver la paix qu'elle recherche désespérément. Elle est là pour oublier le traumatisme qu'elle a subi dans sa ville natale et recommencer une nouvelle vie. Mais à peine installée dans sa nouvelle maison près du lac, elle va croiser Archer Hale, un homme solitaire et mystérieux, qui cache au fond de lui une profonde souffrance. Un homme que personne ne voit, un homme sans voix. Archer's Voice parle de la rencontre d'une femme dont la mémoire reste bloquée sur une nuit d'horreur et d'un homme pour qui l'amour est la clé de sa liberté. C'est l'histoire d'un homme silencieux qui vit avec une blessure terrible et de la femme qui va l'aider à retrouver sa voix. C'est une histoire de souffrance, de destin, et du pouvoir de l'amour. Un roman poignant et captivant. Un héros sensuel et émouvant. Une héroïne blessée.


MON AVIS | 
Un très bon new adult, mais légère déception !

Ayant besoin de s'éloigner de sa ville natale, Bree se retrouve dans une petite ville en bordure d'un lac où elle espère pouvoir oublier ses démons. Elle va faire la connaissance d'Archer, celui que toute la ville fait semblant de ne pas voir, celui dont personne se préoccupe. 
Cette rencontre va tout changer, pour l'un comme pour l'autre...

J'avais tellement, mais tellement hâte de découvrir cette histoire et surtout Archer, dont les mérites avaient été tellement bien vantés. Sincèrement, j'ai passé un super bon moment, j'ai beaucoup aimé, mais je suis déçue dans le sens où j'en attendais peut-être trop.

C'est un excellent NewAdult. Il a tout bon : les personnages sont attachants et vraiment touchants, leur histoire est passionnante, on ressent des choses. 
Et surtout, pour une fois, j'ai trouvée cette histoire originale. En effet, cette fois c'est la femme qui a de l'expérience et l'homme qui n'en a pas. Ça change ! On a tellement l'habitude de voir l'inverse dans les romances, alors là ça fait vraiment plaisir de voir les rôles inversés.

J'ai beaucoup aimé Bree. Elle arrive dans une ville qu'elle ne connait pas, du coup elle n'a pas tous les préjugés des habitants, elle pense comme elle veut et agit en ce sens. J'ai aimé voir comment elle vient bouleverser le quotidien de cette petite ville par le simple fait de sa présence. C'est comme si il ne manquait plus qu'elle pour que tout le monde se réveille enfin. J'ai aussi été touchée par son histoire, même si j'ai eu l'impression que c'était pas vraiment approfondi et qu'on en savais trop, trop vite.
J'ai quand même préféré Archer, même s'il correspond pas aux genres de personnages masculins que j'aime en général. Il est très gentil, doux, mignon et extrêmement attachant. Il est très solitaire car depuis ses 12 ans, il n'est pas sorti de chez lui ; il est reclus dans cette maison et ne côtoie l'extérieur qu'en cas d’extrême nécessité. Mais tout cela a une raison : il a vécu un terrible accident qui l'a handicapé, ce qui est la cause de son isolement. Son histoire, son passé, sont vraiment affreux. Mais ce qui m'a le plus choqué c'est la manière dont les habitants le traitent, ou plutôt ne le traitent pas car ils font comme s'il n'existait pas tout simplement. Personne ne s'inquiète pour lui, personne n'est là pour lui, et certains en ont même peur. J'ai vraiment halluciné parfois et c'est surtout cet aspect là de l'histoire qui m'a révolté. 

"Ils ne savent pas qui tu es, Archer. Ils n’en ont pas la moindre idée. Et ils ne méritent pas de le savoir. Ne te laisse pas blesser par leur jugement."

Leur relation es vraiment très belle et particulière. Bree va être attirée par Archer immédiatement, mais elle va surtout être intriguée par cet homme solitaire. Archer de son coté, n'a pas l'habitude que l'on s’intéresse à lui et c'est profondément touchant de voir à quel point il peut se sous-estimer et se dénigrer.
Bree va réellement l'aider à vivre, et surtout lui en donner l'envie. Elle va totalement bouleverser son quotidien et le transformer ; et c'est ça qui était génial. Bree est venue en voulant trouver la paix, et finalement elle va avoir un rôle très important dans la vie des autres. 
J'ai beaucoup aimée leur relation qui parait comme une évidence. Certes, on pourrais dire que ça va vite, mais justement c'est tellement bien de voir enfin un personnage féminin qui prend les devant et qui ne tourne pas autour du pot pendant des plombes ! 

Par contre j'ai un bémol sur les scènes de sexe ; car oui, il y en a, donc si vous n'aimez pas ça, ne le lisez pas. 
En fait, lorsque l'on passais à une scène sexuelle, j'avais comme l'impression que ce n'était plus le même auteur qui écrivait. Je m'explique. La plume est très belle, et en est même presque poétique parfois, ce qui convient parfaitement à l'histoire MAIS, durant ces scènes, le style en était limite vulgaire. Ce n'est pas que ça m'a choqué, non ; c'est juste que c'était en totale contradiction avec cette histoire tellement belle. C'était pas nécessaire du tout d'utiliser des termes aussi crus et oui, très vulgaires parfois. Après, peut-être que ça vient de la traduction, ce qui est possible.

"Le malheur n’arrive pas aux gens parce qu’ils le méritent. Ça ne marche tout simplement pas comme ça. C’est juste… la vie. Et peu importe qui nous sommes, nous devons prendre sur nous pour supporter ce qui nous arrive et tenter d’avancer malgré tout, d’aimer, de garder espoir… de croire qu’il existe un but à notre séjour ici bas. [...] Et croire que ceux qui sont les plus blessés sont peut-être ceux qui dégagent le plus de lumière."

Je suis aussi déçue, globalement. Effectivement, je n'ai pas ressenti de papillons dans le ventre pour cette histoire d'amour, je n'ai pas pleuré alors que je suis une catastrophe émotionnelle, je n'ai pas eu le cœur brisé, je ne me suis pas sentie vide une fois ma lecture terminée ... Enfin bref, je n'ai pas ressenti tout ce que j'aime ressentir avec les NA et c'est ça qui m'a vraiment déçue. J'ai comme l'impression que je n'ai pas été actrice de ma lecture mais plus spectatrice, et moi j'aime vivre les histoires que je lis et être à fond dedans. Ici ce ne fut pas le cas, alors cela vient peut être de moi, je ne sais pas ; mais en tout cas, je pense que je ne vais pas le garder en tête très longtemps et c'est dommage.

Bon, j'avoue avoir quand même eu mon cœur qui a faillit s'arrêter à la fin, car l'auteure joue avec nos nerfs à un moment donné. Mais là encore, j'ai un bémol sur la fin où j'ai trouvé que les événements venaient trop rapidement. Ce n'est pas bâclé, mais j'ai eu l'effet d'une fin trop brutale.

En tout cas, si vous aimez le NA, allez-y car il est très bon. Mais personnellement, il ne fera pas parti de mes livres préférés du genre.

Et, on en parle de cette couverture affreuse ?

Chronique

CHRONIQUE | Les étoiles de Noss Head, tome 3 : Accomplissement - Sophie Jomain

18:23:00

/!\ RISQUE DE SPOILERS SI VOUS N'AVEZ PAS LU LES TOMES PRÉCÉDENTS /!\

Édition : Rebelle - EBook
Genre : YA, Fantastique
Nombre de pages : 441
Date de sortie : 2013

RÉSUMÉ | 
Je n’avais aucune idée de ce qu’allait devenir ma vie… absolument aucune. J’allais avoir dix-neuf ans dans quelques jours et j’étais devenue ce que je n’aurais jamais dû être. Le destin m’avait surprise, j’étais magnifique, d’une allure renversante. J’aurais pu défier n’importe quelle reine de beauté, mais c’est bien tout ce qu’il me restait… toute une vie dans la peau de quelqu’un que je n’étais pas, que je détestais. Et si je me trompais ? Et si j’étais loin de la vérité et que tout pouvait redevenir comme avant ? Je ne le savais pas encore, mais tout allait être différent. 

MON AVIS | 
Mon tome préféré, mais de la déception quand même

Désormais un ange noir, Hannah, avec l'aide de Darius, doit apprendre à vivre en contrôlant sa nouvelle nature, sans Leith à ses cotés. 
Son changement physique et biologique n'a pas que des inconvénients, mais Hannah ne veut pas vivre ainsi. Et s'il y avait un moyen lui permettant de redevenir celle qu'elle était, celle que Leith aime, prendrait-elle le risque ?

Ce tome était juste génial !
J'ai adoré la tournure qu'à prit l'histoire à la fin du deuxième tome, du coup ça a été juste excellent de lire celui-ci.
J'ai tellement aimé la Hannah ange noir ! Sincèrement, même si elle reste encore un peu naïve parfois, elle est totalement différente dans le sens où j'ai eu l'impression que ça l'avait faite mûrir d'un coup. Elle est plus forte, plus indépendante, moins niaise et fragile. C'était vraiment un pur bonheur de voir ce personnage sous un autre aspect.
Par contre, je suis un peu déçue car je m'attendais à retrouver une Hannah plus cruelle, où sa nouvelle nature prendrait le dessus sur elle. Malheureusement, même si elle a mutée, elle reste quand même la même personne, et parfois on peut oublier qu'elle n'est plus humaine. Son humanité ne l'a pas totalement quittée et c'est dommage. Bien sur, ça aurait été étrange de rendre ce personnage mauvais, mais un peu de noirceur n'aurait pas fait de mal je trouve.

"Parce que c'est bien de la souffrance dont il s'agissait. Lorsque vous vous battez contre vos instincts les plus profonds, vos envies les moins contrôlables, vous avez mal, vous hurlez de l'intérieur."

Ce que j'ai surtout aimé aussi, c'est la relation qui se développe entre Darius et Hannah. Je ne veut pas vous spoiler en vous disant si c'est une relation amour ou amitié, mais sachez juste que moi j'ai vraiment aimé les voir tous les deux. A un certain moment, je vous avoue avoir été surprise de voir que Darius surpassait même Leith dans mon cœur. Darius est plus sombre, plus "bad-boy", il a ce coté mauvais et dangereux que j'aime bien chez les personnages masculins ; alors que Leith est beaucoup plus mignon tout doux. De plus, Leith m'a aussi ennervée et déçue. On se rappelle de la fin du tome 2 forcément, et là dans ce tome-ci, même s'il y a un petit changement qui s'opère, j'ai pas pu accrocher. Je le trouvais vraiment hypocrite. Ça s'est amélioré au bout d'un moment, mais depuis j'avoue qu'il est redescendu dans mon estime.
On vas peut-être pas me comprendre, mais je suis une totale pro Darius/Hannah. J'aime Leith/Hannah, mais je sais pas, il y a un truc avec Darius que je trouve super intéressant ; en plus ses petits-frères sont trop choux !

"La vie est un vaste échiquier, petite fille, nous ne sommes que des pions."

Je suis par contre super déçue de ce tome, à partir du moment où on sais qu'il y a peut-être un moyen pour Hannah de redevenir humaine. Je ne vous spoile pas, on le sais très vite et de toute façon, c'est dit dans le résumé. 
J'ai été tellement déçue que l'auteure n'aille pas à fond dans le changement de nature d'Hannah ! Je ne vous dis pas si elle va redevenir humaine ou non, mais le simple fait de lui donner cette possibilité m'a vraiment saoulé ; clairement. 
Je suis aussi déçue par la fin, qui était vraiment innatendue. Je suis restée bouche-bée, mais pas dans le bon sens. C'est-à-dire que lorsque j'ai lu le passage, je parlais toute seule des "non, non, non !!!!", "mais pourquoi ?!?", "pffffff"... Bref. Je suis dégoûtée de ce nouveau tournant que va prendre l'histoire. 

Globalement, c'est vraiment un bon tome, et je pense même mon tome préféré pour le moment. L'intrigue est bonne, c'est surprenant, parfois ennervant et frustrant mis quand même surprenant. Il y a de l'action, on apprend encore beaucoup de choses sur l'univers fantastique et sincèrement c'est toujours aussi prenant ! 
Bien sur que je continuerai cette saga, même si des choix de l'auteure ne m'ont pas plu, je pense que la suite en vaudra la peine.

Chronique

CHRONIQUE | L'infini + un - Amy Harmon

14:03:00



Édition : Robert Laffont
Genre : Romance, YA
Nombre de pages : 421
Date de sortie : 17 septembre 2015


RÉSUMÉ | 
Superstar internationale, Bonnie Rae Shelby a tout pour elle : l'argent, la beauté, la gloire et... l'envie d'en finir avec la vie. Finn Clyde, lui, n'est rien, n'a rien, à part son intelligence et son cynisme à toute épreuve. Il ne demande qu'à avoir sa chance. Un acte de compassion et quelques coïncidences plus loin, et voilà ce garçon et cette fille que tout oppose engagés dans un périple qui pourrait aussi bien les transformer que les anéantir.






MON AVIS | 
Une bonne histoire, mais avec des défauts

Bonnie Rae Shelby est une jeune chanteuse à succès très célèbre. Finn Clyde est un ancien détenu. Elle veut mourir ; il veut enfin vivre.
Tout les éloigne, mais le destin va les réunir pour un road-trip turbulent. Mais ce voyage peut-il vraiment bien se terminer, quand tout mène à une autre histoire similaire mais plus funeste, celle des amants terribles, Bonnie et Clyde ?

J'avais très très envie de me plonger dans un nouveau roman d'Amy Harmon car j'avais eu un gros coup de cœur pour Nos faces cachées. Je ne vais pas comparer L'infini + un à celui-ci car sincèrement ça n'a rien à voir. Je comprend les personnes qui sont déçues quand elles le comparent à Nos faces cachées, car c'est évident qu'on ressent pas les mêmes choses, que l'histoire n'est pas aussi touchante. Mais ce n'est pas pour ça que ce roman ne vaut pas la peine. Je trouve dommage de seulement limiter le talent de l'auteure à Nos faces cachées.

"Qu’on soit riches, pauvres, malades ou en bonne santé - on se noie dans nos rêves en espérant que quelqu’un les réalisera à notre place."

La référence à Bonnie & Clyde, j'avoue que c'est la première chose qui m'avait attirée. J'aime beaucoup l'histoire des amants terribles, et j'étais très curieuse de voir comment l'auteure allait l'utiliser. 
De ce coté-là je suis un peu mitigée. J'ai adoré les références qui sont faites, le fait que les personnages en viennent à lire des morceaux de documentaires leur étant consacrés par exemple ; on a donc des informations véridiques dans le roman. J'ai aimé voir comment, peu à peu, l'histoire des personnages en vient à ressembler à celle de Bonnie & Clyde, ou du moins, comment les gens en viennent à la rendre similaire.
Par contre, je suis déçue car je m'attendais davantage à une "réécriture" au sens propre. Je ne pensais pas que l'histoire de Bonnie & Clyde serait présente dans le roman, mais plutôt que les personnages allaient faire revivre et recréer l'histoire de Bonnie & Clyde, comme on la connais, ou non. J'aurais même carrément voulu que nos personnages deviennent vraiment hors-la-loi finalement.

"On est Bonnie et Clyde. Recherchés et mal aimés. Emprisonnés et acculés. On est perdus. On est seuls. On est un gros bordel. Un coup de feu dans la nuit. Deux personnes qui n'ont pas d'autre endroit où aller, personne d'autre et pourtant, ça me suffit !"

J'ai quand même pas mal aimé le roman. Le style est fluide, les pages défilent sans problème et l'histoire est vraiment sympathique. C'est touchant, parfois poétique, parfois drôle.
Bonnie est une superstar très connue depuis quasiment son enfance, pourtant elle a su garder les pieds sur terre. La célébrité lui pèse même car elle ne supporte plus d'être traitée comme une marchandise par ses proches. Elle a également vécu un drame il y a peu qui l'a beaucoup affecté. Les choses s'accumulant, elle va vouloir se suicider. C'est là que Clyde va entrer dans sa vie ; lui le matheux qui a passé des années en prison. Son passé est très triste, très lourd, mais maintenant il veut vivre. Tous les deux vont s'embarquer dans un road-trip à travers les Etats-Unis, apprendre à se connaitre et peut-être même se sauver l'un l'autre, se rapprocher alors que pourtant tout les oppose.
J'ai aimé voir comment la célébrité peut être aussi lourde, comment les médias et même la famille peuvent abuser d'une situation, la détourner et l'interpréter à leur manière. J'ai vraiment halluciné lorsqu'on avais des passages extraits des médias justement, j'avais de secouer ces gens. J'ai bien sur adorée la relation qui s'installe progressivement entre nos deux personnages ; on sent tout de suite leur sincérité, leur fragilité aussi, leurs doutes, mais aussi leur dépendance l'un à l'autre. Ils sont tous les deux très attachants et émouvants à leur manière. J'ai pas vraiment de préférence entre les deux, mais j'ai vraiment adoré le caractère de Bonnie qui est totalement sans gènes, qui dit ce qu'elle pense ; ça change d'avoir ce genre de personnage féminin.

"- Hé, Clyde ?
- Ouais, Bonnie ?
- Demain matin, tu auras officiellement couché avec Bonnie Rae Shelby. Tu ne vas pas me demander un autographe hein ? Genre de signer ton cul avec un feutre indélébile pour envoyer la photo à US Weekly ?"

Mais j'ai des bémols quant à plusieurs coïncidences qui sont mises en avant comme étant le fruit du destin. Pour moi c'était vraiment super gros, parfois ça en venait même à être surnaturel. C'était étrange en fait, et même si c'était beau et tout ça, j'ai un peu de mal quand il n'y a pas forcément d'explication logique.

Concernant le titre l'infini + un, la signification est juste splendide. J'ai vraiment adoré voir d'où il venait, et de manière générale j'aime beaucoup quand le titre a une signification donnée dans l'histoire.

J'ai donc bien aimé ce roman, je l'ai lu très vite, je me suis attaché aux personnages. Mais c'est vrai que j'ai pas eu LE truc qui me met des frissons, qui me met en larmes, qui fait que je ne pourrai pas oublier cette histoire, qui me prend aux tripes. Voilà, c'est bien, c'est sympathique mais c'est pas non plus génialissime.

"Mais tu as une clé, Finn, et je te donne la permission de l’utiliser. Même si les lumières sont éteintes et que tu ne sais pas sur quoi tu vas tomber, n’hésite pas à entrer [...] Je veux que tu me tiennes compagnie là-dedans, même si c’est mal rangé et même si je ne t’invite pas."


#weekendà1000

Week-end à 1000 - Février 2016

17:00:00

Hello !

Pour la première fois, je participe au challenge du Week-end à 1000 organisé par Lili !

Je ne m'étais jamais lancée lors des éditions précédentes car pour moi, réussir à lire autant en deux jours me paraissait impossible.
Ca me parait toujours impossible d'ailleurs.
Mais je tente quand même l'expérience !

Les lectures que j'ai choisies sont des NA, pour la simple et bonne raison qu'ils me tentent extrêmement mais surtout parce que ce sont des lectures qui se dévorent en général.





Les minis challenges que j'ai choisis :
- Lire 3 livres
- Lire un livre de plus de 500 pages
- Lire un livre dont la couverture est bleue
- Lire un livre d'un auteur français
- Lire un livre dont le narrateur est une fille
- Lire un livre dont tout le monde parle
- Lire un one-shot
- Lire un livre acheté ce mois-ci


Les livres que je compte lire :

- Je souhaite d'abord terminer ma lecture en cours car pour moi, impossible de mettre un livre en pause pour en lire un autre. Il s'agit du tome 3 des Etoiles de Noss Head de Sophie Jomain. Il me reste donc 269 pages à lire.

- J'ai choisi Archer's Voice de Mia Sheridan, qui me tente à l'extrème et qui comporte 394 pages.

- Jeu d'indulgence de Jennifer L. Armentrout est un gros pavé de 537 pages, mais qui devrait se lire très vite et me permettre de bien avancer dans le challenge ! 


◘ BILAN ◘

Bon, et bien comme je le pensais, je n'ai pas réussi le challenge !
Un week-end chargé, avec un dimanche passé chez mes parents pour l'anniversaire de ma petite sœur ; ce qui explique mon échec. Mais je suis quand même fière de moi car j'ai lu 592 pages !
J'ai donc terminé le tome 3 des Etoiles de Noss Head et presque terminé Archer's Voice. Du coup, je pense que pour mes mini-challenges c'est la catastrophe, car je n'ai finalement pas lu intégralement un livre au cours du week-end à 1000. 

Très contente de cette première expérience, j'ai très hâte de participer à la prochaine édition où j'espère réussir !


Ce mois-ci je finis des sagas

CE MOIS-CI, JE FINIS DES SAGAS | PAL - mars 2016

16:02:00



Je suis une grosse consommatrice de sagas. Le problème ? Eh bien, je ne cesse d’en commencer, mais j’oublie de les terminer. Alors j’ai une liste monstrueuse de sagas en cours, dont pour la plupart, il ne me reste qu’un seul tome pour la terminer.
Alors je me suis dit qu’il serait plutôt bien de lire tous ces derniers tomes pour enfin pouvoir commencer d’autres sagas sans culpabiliser.
Et comme je pense ne pas être la seule dans ce cas, je vous propose le challenge "Ce mois-ci, je finis des sagas !"

Cette première édition aura lieu durant le mois de mars.
Le challenge commencera donc le 1er mars 2016 et se terminera le 31 mars 2016 !


◘ Ma PAL ◘

Je vous présente donc ma PAL qui se compose de tous les derniers tomes de mes sagas en cours. Je piocherais donc mes lectures de mars dans cette liste, même si je ne m'interdis pas de lire d'autres livres !

- Ten Tiny Breaths, tome 3 : Saisir de K.A. Tucker
- Blood of Eden, tome 3 : Forever Humaine de Julie Kagawa
- Vampire Academy, tome 6 : Sacrifice Ultime de Richelle Mead
- Le Dernier Jardin, tome 3 : Rupture de Lauren DeStefano
- La Rivière à l'envers, tome 2 de Jean-Claude Mourlevat
- Loin de Tout, tome 2 : Près de toi de J.A. Redmerski
Derrière la haine, tome 2 : Après la fin de Barbara Abel
- Thoughtless, tome 3 : Intrépide de S.C. Stephens

Chronique

CHRONIQUE | Les étoiles de Noss Head, tome 2 : Rivalités - Sophie Jomain

15:43:00

/!\ RISQUE DE SPOILERS SI VOUS N'AVEZ PAS LU LE TOME 1 /!\

Édition : Rebelle - EBook
Genre : YA, Fantastique
Nombre de pages : 352
Date de sortie : 2013

RÉSUMÉ | 
Pour moi, une nouvelle vie commençait : l’université à St Andrews avec Leith, mon petit ami loup-garou. J’avais espéré que le calme était revenu, que je vivrais ma première année de fac comme n’importe quelle jeune fille, ou presque. Douce utopie, rien ne se passe jamais comme on le voudrait.
Il fallait qu’ils se fassent la guerre, c’était plus fort qu’eux. Leur haine ancestrale allait les pousser à bout. J’étais dépassée.
Je n’en avais aucune idée alors, mais les forces qui devraient s’affronter allaient au-delà de tout ce qu’on peut imaginer.
J’étais au moins sûre d’une chose : tôt ou tard, je paierais les pots cassés. Peut-être même que je ne m’en sortirais pas indemne.

MON AVIS | 
Un tome 2 surprenant, meilleur que le premier

Une nouvelle année scolaire commence pour Hannah, à l'université de St Andrews, aux cotés de Leith.
Elle pensait que tout se passerait pour elle comme n'importe quelle personne de son âge, mais avec un petit-ami loup-garou et une école où les créatures surnaturels sont nombreuses, rien ne peut être normal. Très vite, elle découvre que les loups-garous ne sont pas les seuls à exister, et que l'affrontement entre ces deux êtres surnaturels est imminent...

J'avais déjà beaucoup aimé le tome 1, mais sincèrement, alors que beaucoup n'ont pas franchement aimé ce tome-ci, moi je l'ai préféré !

J'ai quand même retrouvés les défauts que j'avais reproché au premier tome, surtout concernant la naiveté d'Hannah. Elle l'est toujours ici, elle met un temps fou à se rendre compte de l'évidence et j'ai encore eu envie de la secouer.
Il y a aussi des révélations qui ne l'ont pas été, dans le sens où dés le début j'avais deviné le truc. Du coup, là où j'aurais dû être bouche-bée, c'était pas le cas. Néanmoins, et fort heureusement, il y a quand même des moments qui m'ont vraiment surprise.

Je n'ai vraiment trouvée aucunes longueurs à l'histoire. Les pages défilaient toutes seules et je ne me suis pas du tout ennuyée. C'était très addictif et prenant.

Ce que j'ai adoré dans ce tome, c'est l'introduction de nouvelles créatures surnaturelles. Je n'ai pas vraiment envie de vous dire lesquelles car c'est excellent à découvrir. D'autant plus, que certes cette créature est très présente en fantastique, mais ici Sophie Jomain a créée une espèce totalement originale avec une mythologie géniale. Du coup l'histoire évolue vraiment, on ne reste pas dans le même schéma que le tome 1 et on découvre encore beaucoup de choses.
L'intrigue repose essentiellement sur le conflit qui règne depuis des siècles entre ces deux espèces, on sent la tension qui anime le tome, on sent qu'à un moment cette tension va exploser et c'est ça qui rend aussi l'histoire prenante.


"Que pouvais-je bien faire ? Je les aimais tous, mais mes efforts pour les réconcilier seraient vains. Rien ne saurait jamais les rapprocher. Ils sont trop différents et surtout, ils aiment se battre, immodérément, outrageusement. Ils n’ont pas besoin de véritables raisons pour ça."

On a aussi de nouveaux personnages qui apportent beaucoup.
J'ai particulièrement adoré Darius, que je trouve très attachant et mystérieux. J'ai beaucoup aimée sa relation avec Hannah, leur complicité et surtout le coté protecteur de Darius envers elle. Je pense qu'il prendra une place très importante dans la suite, et j'ai très hâte de voir où l'auteur va le mener. 
J'ai aussi adoré Julia, dont Hannah va être comme une sœur.
J'ai par contre détesté Georgia, mais je l'ai bizarrement aimé vers la fin. Ce sera alors à voir dans les prochains tomes...

J'ai encore une fois beaucoup aimé Leith qui est totalement dévoué à Hannah. Même quand il est en colère contre elle, même quand elle fait quelque chose qui le contrarie, il l'aime quand même. Pour lui c'est un fait, leur amour durera toujours. J'aime aussi le loup-garou qu'il est ; il est très fort, très protecteur, il ferait n'importe quoi pour ceux de sa race. Mais j'avoue que parfois je ne l'ai pas compris, il est très têtu et borné, malheureusement. Je ne sais pas où va mener le troisième tome, mais en tout cas j'espère que Leith remontera dans mon estime car il m'a profondément déçue à un certain passage du roman.
Concernant Hannah, comme dit plus haut elle est toujours aussi naïve même si j'admire sa force de caractère qui l'amène à se rebeller et à tenir tête à des personnes pourtant dangereuses. Elle m'a aussi fait beaucoup de peine dans ce tome, surtout vers la fin. J'ai vraiment très très hâte de voir l'évolution de son personnage dans le prochain tome, car je pense que ce sera vraiment excellent.


"Tu sais combien de chances sur six milliards j'avais de trouver mon âme sœur ? Une seule, Hannah, juste une toute petite chance."

Que dire sur la fin... Sincèrement, je ne pensais pas pleurer à ce point pour ce roman !
Mon petit cœur a été brisé une fois, et puis 20 pages plus loin encore une fois... C'était franchement inimaginable. Là j'ai été vraiment surprise, je ne m'attendais pas du tout à ça.
Certes, je suis très triste mais Sophie Jomain n'aurait pas pu faire mieux. Car maintenant, elle fait prendre un tout nouveau tournant à son histoire et je pense que ce sera excellent.