Chronique

CHRONIQUE | Phobos, tome 2 - Victor Dixen

15:51:00

Édition : Robert Laffont - EBook 
Genre : Science-Fiction, Jeunesse, YA
Nombre de pages : 490
Date de sortie : 19 novembre 2015


RÉSUMÉ | 
ILS CROYAIENT MAÎTRISER LEUR DESTIN.
Ils sont les douze pionniers du programme Genesis.
Ils pensaient avoir tiré un trait sur leurs vies d’avant, pour devenir les héros de la plus fabuleuse des odyssées.
En réalité, ils sont les victimes de la plus cruelle des machinations.
ELLE CROYAIT MAÎTRISER SES SENTIMENTS
Sur Mars, Léonor espérait trouver la gloire et, pourquoi pas, l’amour.
Elle pensait pouvoir ouvrir son cœur sans danger.
En réalité, elle a ouvert la boîte de Pandore du passé.
MÊME SI LES SOUVENIRS TOURNENT AU SUPPLICE,
IL EST TROP TARD POUR OUBLIER.


| MON AVIS | 
Une suite nécessaire, mais trop de lourdeurs

Quel choix vont faire les prétendants : aller sur Mars et tenter de trouver une solution pour survivre ou faire demi-tour et mourir à coup sur ?
Et dans tous les cas ; comment arrêter Serena alors qu'elle se trouve à des milliers de kilomètres ?
Léonor et les passagers seront confrontés à des choix difficiles, à des révélations dévastatrices et à des situations effrayantes. Ont-ils embarqués pour la vie, ou pour la mort ? 

/!\ SPOILERS SI VOUS N'AVEZ PAS LU LE PREMIER TOME /!\

Le tome 1 n'avait pas été un coup de cœur comme la majorité des lecteurs, mais tout de même une excellente lecture. Pour ce tome 2, je suis déçue car pour moi il est vraiment en-dessous du premier tome.

Au départ, Phobos devait être composé de 2 tomes mais finalement, il y en aura 3. Et heureusement car je trouve que ce tome était réellement nécessaire pour faire évoluer l'intrigue. J'ai du mal à voir comment l'auteur aurait pu terminer son histoire en si peu de temps finalement.
Certes, l'histoire est toujours aussi bien et les événements de ce tome sont toujours bien réfléchis et utiles. Mais j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup, beaucoup de longueurs, notamment au début. Tous les passages extérieurs au vaisseau m'ont carrément saoulé au bout d'un moment, et à chaque fois que je voyais qu'il s'agissait d'un de ces chapitres, j'avais envie d'arrêter de lire. Peut-être que cette impression vient de moi, car j'ai eu beaucoup de travail pour mes études, et donc j'ai eu peu de temps libres pour lire ce qui a fait s'étaler ma lecture sur plus d'une semaine. Mais quand même, je comprend l'engouement suscité et les critiques élogieuses déjà disponibles sur ce tome 2 ; mais pour moi ça n'arrive pas à la cheville du premier tome.


"Rêve comme si tu vivais pour toujours. Vis comme si tu allais mourir aujourd'hui"

L'histoire est toujours aussi pédagogique, la plume de Victor Dixen est toujours très belle, le suspense et ce sentiment d'oppression sont toujours bien présents. De ce coté, aucuns soucis. 
Mais là encore, les scènes angoissantes et prenantes sont mélangées avec des scènes trop mielleuses à mon goût. Le contraste est flagrant et j'ai trouvé ça pas très crédible. Effectivement, nos prétendants doivent avoir peur, ils doivent craindre pour leur vie et se bouger pour trouver une solution. Oui, ils cherchent quoi faire pour sauver leur peau, mais ces situations sont noyées dans des dialogues énamourés et qui à mon sens, n'ont pas leur place ici ; ou à cette dose du moins.

J'avais adoré Léonor dans le tome 1. Ici, je l'ai également appréciée mais moins. En effet, même si elle va s'affirmer et prendre un rôle de leader, je trouve qu'elle oublie parfois ses convictions et du coup, elle en oublie des choses essentielles. Certes, elle reste la plus censée et réaliste de tous ; et heureusement car parfois, j'avais envie d'en secouer certains pour leur remettre les idées au clair.
J'adore Marcus. Pour moi c'est LE personnage à retenir de cette histoire. Il intrigue, fascine et effraie à la fois. Il est très énigmatique et j'ai été très touchée par son histoire. Certaines révélations sont choquantes et j'ai encore du mal à y croire mais j'ai très hâte de découvrir la suite pour en savoir plus à son sujet.
Concernant le personnage le plus mauvais du roman, j'ai nommé Serena McBee. Dans ce tome, j'ai vraiment eu envie de la frapper. Cette femme est ignoble. A un moment elle peut apparaître comme une femme gentille et altruiste ; et la seconde plus tard être simplement un cafard qu'on aimerais écraser. Les actes qu'elle commets et surtout son total manque de regret à propos de ça ; c'est horrible. Cette femme est horrible et j'espère qu'elle en subira les conséquences.


"L'exemple de Léo m'a frappé. Sa bravoure m'a inspiré. Sa brûlure m'a libéré."

Ça a été un bon tome. Avec des longueurs et des scènes inutiles à mon sens, mais tout de même un bon tome nécessaire. 
J'ai hâte de lire la suite car la fin est très frustrante et donne très envie. J'ai beaucoup de questions qui nécessitent des réponses que j'espère obtenir dans le troisième tome. J'espère d'ailleurs que cette fois-ci, le tome 3 sera le dernier et que l'auteur ne va pas nous offrir une série qui traîne en longueur.  

MA NOTE --> 15/20

Bilan

BILAN | Octobre 2015 & Hallowctober

15:04:00

6 romans lus
3 romans lus pour le Hallowctober
coups de cœur
2 550 pages lues

Ce mois d'octobre a été très laborieux. Avec les cours à la fac, j'ai vu mon rythme baisser considérablement, jusqu'à mettre parfois 1 semaine à lire un roman. Heureusement, grâce à une semaine de vacances j'ai pu rattraper tout ça.
J'avais prévue une PAL monstrueuse pour le Hallowctober ; et malheureusement, je n'ai lu que 3 livres. Là encore, études obligent..
Néanmoins, j'ai lus de très bons romans, même si d'autres m'ont déplus/déçus.

Voici mes différents livres lus, dont certains sont chroniqués sur le blog :

Chronique

CHRONIQUE | November 9 - Colleen Hoover ♥ (VO)

23:24:00

Édition : Atria Books 
Genre : NewAdult, Romance, Contemporaine
Nombre de pages : 320
Date de sortie : 10 novembre 2015


RÉSUMÉ | 
C'est une histoire d'amour entre un mec (moi) et une fille (Fallon).
Je crois.
Est-ce que l'on peut considérer ça comme une histoire d'amour si ça ne se termine pas avec de l'amour ?
Les mystères se terminent quand le mystère est résolu.
Les biographies se terminent quand l'histoire de la vie a été racontée.
Les histoires d'amour devraient se terminer avec de l'amour, non ? Peut-être ai-je tort. Peut-être que ce n'est pas une histoire d'amour. Si vous me le demandiez... je dirais que cela pourrait être considéré comme une tragédie.
Quoi que ce soit - et quel que soit la fin - j'ai promis de tout raconter. Donc sans plus s'éterniser.
Il était une fois... une fille.
LA fille.

Chronique

CHRONIQUE | Blacklistée - Cole Gibsen

13:50:00

Édition : Hugo New Way 
Genre : YoungAdult, Drame, Contemporain
Nombre de pages : 336
Date de sortie : 8 octobre 2015


RÉSUMÉ | 
En apparence, Regan Flay a tout ce dont on peut rêver. A 17 ans, elle est populaire, étudie dans l'un des meilleurs lycées du monde, et ses parents ont les moyens de satisfaire le moindre de ses souhaits. Mais sa vie bascule le jour où, en arrivant en cours, Regan découvre ses textos et messages privés Facebook placardés sur les murs du lycée. Vacheries, mensonges, insultes, manipulations : tout est là, exposé aux yeux de chacun. En une seconde, elle passe du statut de princesse à celui de véritable paria. Ses amis lui tournent le dos, et les autres élèves du lycée commencent à lui faire vivre un véritable enfer. Elle trouve du soutien auprès de Nolan, un jeune homme plutôt beau garçon mais légèrement dysfonctionnel socialement. Ce dernier découvre vite que Regan est tout sauf la miss Parfaite qu'elle voulait bien montrer. Sous sa carapace, c'est une jeune fille angoissée, qui a du mal à supporter les exigences de sa mère concernant son avenir. Car rester toujours au top demande une sacrée dose d'énergie, et aucun échec n'est envisageable. Pourtant, la chute de Regan n'est qu'un début, et personne n'en sortira indemne...

| MON AVIS | 
Un beau message sur le harcèlement scolaire

Regan Flay est la fille parfaite par excellence. Fille d'une femme politique, elle est destinée à un brillant avenir, mais pour réussir, elle doit parfois utiliser des moyens peu conventionnels : manipulation, faux-semblants... Regan est populaire, et elle le sait. Pourtant, tout va s'écrouler lorsque ses messages privés vont être affichés dans tout le lycée ; tout le monde va alors se rendre compte, que Regan n'est pas la gentille fille qu'elle laisse croire. 
Elle se retrouve victime d'un harcèlement, et la seule personne qui est là pour elle est la dernière à laquelle elle aurait pensé : Nolan. D'abord ennemis, le jeune homme va vite se rendre compte que la vraie Regan n'est pas celle qu'il croit... 

J'étais très curieuse de découvrir ce roman qui m'avait l'air très prometteur et très touchant.
Certes, le message est très beau, l'histoire est porteuse d'espoir et beaucoup de personnes peuvent s'identifier, mais j'ai trouvés beaucoup de choses qui m'ont déplus.

Tout d'abord, le sujet abordé est très actuel : le harcèlement scolaire. Beaucoup d'élèves en souffrent, à des niveaux différents. Je pense que tout le monde peut s'identifier à cette situation, car nous avons certainement tous eu affaire à une forme de harcèlement scolaire, allant de la simple moquerie à parfois des choses plus graves. 
L'histoire nous montre que personne n'est à l'abri de ce genre de souffrance : Regan qui était très populaire va finalement subir le harcèlement à son tour. Rien n'est éternel, et personne n'est supérieur aux autres.
C'est une histoire très touchante mais qui malgré son sujet difficile, va finalement devenir porteuse d'espoir. Le message délivré est vraiment superbe, même s'il y a beaucoup de choses très dures qui se passent dans le roman, la finalité est très belle. 

Chronique

CHRONIQUE | Ugly Love - Colleen Hoover

19:05:00

Édition : Hugo New Romance 
Genre : NewAdult, Romance
Nombre de pages : 326
Date de sortie : 5 novembre 2015


RÉSUMÉ | 
Quand Tate Collins rencontre Miles Archer, elle sait que ce n'est pas le coup de foudre. Et pour cause, le beau pilote n'a de temps que pour les aventures sans lendemain. Ils ne peuvent pourtant pas nier leur attraction mutuelle, aussi immédiate que brûlante. Alors pourquoi ne pas se laisser séduire, quand le sexe est si bon ? Pas d'attaches, simplement la passion... Leur arrangement semble parfait, tant que Tate accepte de respecter les deux règles de Miles : Pas de question sur le passé, Ne pas espérer de futur. Cependant, ils vont vite comprendre que le coeur ne suit pas d'autres règles que les siennes. L'amour, même quand il n'est pas une évidence, sera-t-il plus fort que leurs promesses ?


| MON AVIS | Colleen, tu me vend toujours du rêve ♥
Je me suis envolée... *
*Ceux qui l'on lu comprendront

Quand Miles propose à Tate une histoire sans prise de tête, rien que du sexe, celle-ci accepte. Mais elle devra respecter ses règles : ne pas poser de questions sur son passé et ne pas espérer un futur.
Tate pourra-t-elle se contenter de si peu ? Miles pourra-t-il s'autoriser à aimer à nouveau ?

En toute franchise, Ugly Love était le roman de Colleen Hoover qui m'attirait le moins, le résumé ne me séduisait pas du tout. Mais je ne me suis pas arrêtée là, c'est un Colleen Hoover après tout. Et qu'est-ce que c'était bien ! 


"L’amour, ce n’est pas toujours très joli. Parfois, on passe son temps à espérer que quelque chose arrive. En mieux, de préférence. Et voilà que, tout d’un coup, on se retrouve à la case départ, sauf qu’on a perdu son cœur au passage."

J'ai dévoré ce roman en quasiment une nuit. Il n'y a que Colleen Hoover pour me faire rester éveillée jusqu'à 4h du matin juste pour lire.
Vous pouvez donc imaginer à quel point c'est addictif !
Je vous le dis tout de suite, ce n'est pas un coup de cœur car je n'ai pas eu LE truc qui fait que. J'ai tout adoré, tout est bien dosé etc mais j'ai pas pleurée toutes les larmes de mon corps, j'ai pas ressenti le manque en ayant terminé le roman, l'histoire ne me hante pas à l'heure actuelle. 
Cette histoire reste magnifique, et la plume de Colleen également mais Confess reste mon préféré.

Chronique

CHRONIQUE | Tous nos jours parfaits - Jennifer Niven

16:15:00

Édition : Gallimard 
Genre : YoungAdult, Drame, Romance
Nombre de pages : 377
Date de sortie : septembre 2015


RÉSUMÉ | 
Quand Violet et Finch se rencontrent, ils sont au bord du vide, en haut du clocher du lycée, décidés à en finir avec la vie.
Finch est la "bête curieuse" de l'école. Il oscille entre les périodes d'accablement, dominées par des idées morbides et les phases "d'éveil" où il déborde d'énergie. De son côté, Violet avait tout pour elle. Mais neuf mois plus tôt, sa sœur adorée est morte dans un accident de voiture. La survivante a perdu pied, s'est isolée et s'est laissée submerger par la culpabilité.
Pour Violet et Finch, c'est le début d'une histoire d'amour bouleversante: l'histoire d'une fille qui réapprend à vivre avec un garçon qui veut mourir.

| MON AVIS | Magnifique ♥
"L'histoire d'une fille qui réapprend à vivre avec un garçon qui veut mourir"

Violet a tout pour elle : des amis et une famille qui l'aime, un petit-ami parfait, un avenir bien défini ... Mais tout cela vole en éclat lorsque sa sœur aînée décède. Maintenant, Violet n'est plus la même, elle ne veut plus de son ancienne vie.
Finch est considéré comme le "fêlé" de service par les autres élèves du lycée. Bizarre et suicidaire, Finch change de personnalité au gré de ses envies et cherche le meilleur moyen d'en finir avec la vie.
Violet et Finch n'étaient pas destinés à se côtoyer, et encore moins à tomber amoureux. Pourtant, leur rencontre au bord du vide sur le toit du lycée va tout changer.

J'ai adoré !!! En ce moment je ne suis vraiment pas originale : j'ai l'impression que toutes mes lectures sont des coups de cœur ! Mais, pour Tous nos jours parfaits, je ne lui discerne pas le coup de cœur simplement car au début j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire du fait de quelques longueurs. (Enfin bon, avec une note de 19/20 c'est un peu tout comme...) 

Ce livre est un pur concentré de magnificence, d'émotions et d'empathie. 
L'auteur a réussie avec brio a nous donner une histoire qui soit aussi bienveillante que dévastatrice. J'ai sourie autant que j'ai pleuré. J'ai aussi bien pleuré de joie que de tristesse. 
L'empathie, l'attachement que l'on développe pour Finch et Violet est surréaliste. Comment on peut à ce point s'inquiéter, vouloir rassurer et enlacer, avoir l'impression qu'ils sont une partie de soi, alors que ce sont des personnages fictifs ? Jennifer Niven a ce talent, cette plume, qui fait qu'on est plus vraiment en train de lire une histoire, mais qu'on est en train de la vivre. Et quand je lis un livre, c'est cela que j'attend.

"Je connais assez bien la vie pour savoir qu'on ne peut pas compter sur les choses pour demeurer telles qu'elles sont, ou rester à portée de main, même si on ne souhaite que ça. On ne peut pas empêcher les gens de mourir. On ne peut pas les empêcher de partir. On ne peut pas s'empêcher soi-même de partir non plus."

Chronique

CHRONIQUE | Nos faces cachées - Amy Harmon

19:09:00

Édition : Robert Laffont
Genre : Romance, YoungAdult, Drame
Nombre de pages : 434
Date de sortie : 22 janvier 2015


RÉSUMÉ | 
Ambrose Young est beau comme un dieu. Le genre de physique que l'on retrouve en couverture des romances. Et Fern Taylor en connaît un rayon, elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu'il est si beau, Ambrose demeure inaccessible pour une fille comme elle. Jusqu'à ce qu'il cesse de l'être...
Nos faces cachées est l'histoire de cinq amis qui partent à la guerre. 
L'histoire d'amour d'une jeune fille pour un garçon brisé, d'un guerrier pour une fille ordinaire. 
L'histoire d'une amitié profonde, d'un héroïsme du quotidien bouleversant. 
Un conte moderne qui vous rappellera qu'il existe un peu de Belle et un peu de Bête en chacun de nous...

| MON AVIS | UNE CLAQUE.
Deuil. Amour. Amitié. Espoir.

"Mourir, c'est facile, c'est vivre qui est difficile."

A l'aube des attentats du 11 septembre 2001, nous rencontrons Fern, Bailey, Ambrose, Rita, et bien d'autres.
Fern est amoureuse d'Ambrose depuis toujours. Ambrose est le champion acclamé par toute la ville, qui fait craquer toutes les filles, et qui ne s’intéressera certainement jamais à une fille comme Fern. Bailey souffre d'une maladie incurable et profite de la vie comme si elle pouvait se terminer à tout moment. Rita est celle que Fern envie, que tous les garçons veulent.
Ce jour-là, lorsqu'ils découvrent les images effroyables du drame à la télévision, leurs vies prendront un tournant qui les changera à jamais. Si l'attentat n'avait pas eu lieu, leur destin aurait-il été différent ?

Je peut maintenant dire que je comprend l'engouement que Nos faces cachées à suscité.
Moi et mon entêtement à ne pas vouloir lire un livre lorsqu'il fait le buzz m'ont retardée à un an la découverte de ce roman.
J'en attendais beaucoup. Et j'en ai eu encore plus.

Vous l'avez certainement déjà entendu/lu de nombreuses fois, mais je suis obligé de le dire : ce roman est magnifique. Somptueux.
J'ai pleuré du début à la fin à chaudes larmes. J'en ai été vraiment bouleversée.
Et même là, en vous rédigeant cette chronique et en choisissant des citations, j'en ai la gorge nouée.

Nos faces cachées n'est pas juste une histoire d'amour. C'est aussi une histoire sur la guerre, sur l'amitié, sur la perte, sur la violence, sur la maladie.
Tout ça réunis en fait quelque chose d'unique.

"Peut-être que nous sommes une pièce de puzzle. On s'emboîte tous pour former cette expérience qu'on appelle la vie. Aucun de nous ne comprend le rôle qu'il joue ni n'imagine à quoi ça va ressembler au final. Peut-être que ce qu'on appelle miracle n'est que la partie émergée de l'iceberg. Et peut-être qu'on n'est pas capable de voir les choses merveilleuses qui naissent des tragédies."