Chronique

CHRONIQUE | Losing it, tome 1 : Ce si joli trouble - Cora Carmack

21:39:00

Édition : Editions de La Martinière - EBook
Genre : NA, Romance, Contemporaine
Nombre de pages : 288
Date de sortie : 2014

RÉSUMÉ | 
Ce soir, veille de sa rentrée en cursus théâtre à l'Université, Bliss Edward, toujours vierge, a décidé de passer à l’acte.
La chance semble être de son côté puisque, dans un bar, elle fait la connaissance du très séduisant Garrick. Entre eux, le courant passe aussitôt. Sensible et attentionné, Garrick semble être le candidat idéal pour une première fois.
Mais au dernier moment, alors que le plus dur est fait, Bliss est prise de panique et s’enfuit.
L’histoire aurait pu rester sans suite, et l’humiliation vite oubliée, si le lendemain, Bliss n’était retombée sur lui, qui n’est autre que son nouveau prof de comédie…
Manifestement, Bliss devra attendre un peu avant sa première fois…

| MON AVIS | 
Un NA sans intérêt

La veille de sa dernière année de fac, Bliss décide d'enfin perdre sa virginité. Coup de chance, elle est séduite par Garrick, qu'elle invite immédiatement chez elle. Problème : au moment crucial, elle perd ses moyens et invente une excuse bidon avant de renvoyer le jeune homme chez lui.
Décidée à oublier cette nuit humiliante, Bliss va déchanter quand elle découvrira que Garrick n'est autre que son nouveau professeur...

J'adore le new adult. Le problème, c'est que j'en ai lu tellement que maintenant, je suis plutôt difficile à conquérir.
Ce si joli trouble me faisait envie depuis longtemps, mais malheureusement ça ne l'a pas fait du tout avec moi.

Le speech est intéressant, rien ne bien original, mais alléchant au premier abord : une relation interdite entre une élève et son prof. Mais c'est tellement niais, et tellement pas du tout exploité qu'à la limite, ils ne seraient pas prof et élève, ça ne changerait rien.
Sincèrement, pour une histoire prof/élève je conseille davantage Indécent de Colleen Hoover, qui ne nous sert pas des clichés et des niaiseries à la pelle.

Les personnages sont d'une niaiserie gênante, et ils sont même presque antipathiques. 
Bliss est le cliché même de la vierge effarouchée qui a envie, puis ne veut plus, et qui reveut, et qui ne reveut plus... C'est super lassant !
Quant à Garrick, c'est le genre de mec parfait en tout point, sans un cheveux de travers. Et qui est très inintéressant du coup.
Ils n'ont aucun intérêt, et en plus on ne les connais même pas car à part se sauter dessus, ils font pas grand chose. Toute l'histoire tourne autour de Bliss qui va perdre sa virginité. C'est limite pas une histoire d'amour, car il n'y a que ça, à chaque chapitre. On a même l'impression que les personnages tombent amoureux comme ça, en un claquement de doigt. Alors qu'ils ne se connaissent même pas, à part s'embrasser et essayer de coucher ensemble, ils n’apprennent pas grand chose l'un sur l'autre.
Tout manque de profondeur, de charisme. Bref, l'histoire, comme ses personnages m'ont laissée de marbre. Et la romance, n'en est pas vraiment une à mon sens.

L'avantage, comme c'est du NA, c'est qu'il se lit très vite. Les chapitres sont courts, le texte est fluide, alors même si on lève les yeux au ciel toutes les trois phrases, c'est rapide.
Certes, je n'ai pas accroché avec l'histoire et les personnages, mais ça se lit bien quand même ; et ça reste divertissant.
Clairement, ce n'est pas un NA comme j'aime. Il n'y a pas d'émotion, pas d'alchimie entre le lecteur et les personnages, pas de véritable histoire derrière la romance. Ce n'est pas une histoire qui me marquera, ça c'est sur.

Cette chronique est plutôt courte contrairement à d'habitude, mais j'avoue ne pas avoir beaucoup à dire de plus.
Pour moi, c'est un roman qui passe. Sans plus. Mais certaines personnes ont aimé, alors ce sera peut-être votre cas...  

Chronique

CHRONIQUE | Le vide de nos cœurs - Jasmine Warga

19:39:00

Édition : Hugo New Way 
Genre : YA, Drame
Nombre de pages : 303
Date de sortie : 15 mai 2015

RÉSUMÉ | 
À 16 ans, Aysel n'a qu'une obsession : planifier sa propre mort à la perfection. Entre sa mère qui la regarde à peine, ses camarades de lycée qui l'évitent, et son père responsable de l'accident fatal qui a marqué sa petite ville à jamais, pour Aysel la vie est devenue trop lourde à supporter. Seul problème, elle n'est pas sûre d'y arriver seule. C'est alors qu'elle découvre Suicide Partners, un site qui lui permettra de trouver le compagnon idéal. Et c'est FrozenRobot, alias Roman, victime d'une tragédie familiale, sur qui elle jette son dévolu. Aysel et Roman n'ont rien en commun, mais ils commencent à apprivoiser leurs failles. Alors que la date fatidique approche, Aysel va devoir choisir entre son envie de mourir et celle de convaincre Roman qu'il ne devrait pas se sacrifier. Et Roman n'est pas du genre facile à persuader...

| MON AVIS | 
Un thème touchant mais pas assez approfondi

Aysel a 16 ans, et veut se suicider. Un drame familial l'a conduite a la mélancolie et à l'envie d'en finir. Cette fois, elle est sure d'elle. Pour cela, elle va se mettre à la recherche d'un partenaire sur un site internet spécialisé.
Roman, 17 ans, rongé par la culpabilité, est passé de l'adolescent populaire a suicidaire. 
Ils n'ont tous les deux rien en commun à part cette envie d'en finir avec la vie. Pourtant, ils vont finir par s'apprivoiser. Alors qu'ils avaient prévus de mourir ensemble, décideront-ils finalement de vivre ensemble ?

Ce livre me faisait beaucoup envie, de par son sujet.
Malheureusement, j'ai été plutôt déçue.
Même si j'ai aimée cette histoire, certaines choses m'ont plutôt gênée quant à mon appréciation générale.
Pour un roman qui traite du même thème, le suicide, je conseille Tous nos jours parfaits de Jennifer Niven, qui pour moi est absolument magnifique et tellement poignant. Le vide de nos cœurs est très loin de la qualité de ce roman pour ma part.

D'abord, j'ai lu ce roman très rapidement en une après-midi. Un bon point pour l'addictivité !
Par contre, le fait que je ne voulais pas m’arrêter venait surtout du fait que j'attendais quelque chose. J'attendais LE truc qui allait me briser le cœur, qui allait m'emporter, qui allait me faire fondre en larmes, ou qui allait simplement me toucher. Mais ce n'est pas arrivé. Je ne dis pas que l'histoire n'est pas touchante, oui elle l'est car c'est un thème qui n'est pas anodin, mais moi qui suis hypersensible, je n'ai pas versée une seule larme.
Dans ce sens, je dirais que l'histoire est plutôt plate finalement, car je n'ai pas trouvé qu'il y avait de l'inattendu.

J'ai quand même ressentie de l'empathie pour les personnages. Encore une fois grâce au sujet traité. Mais si le thème aurait été différent, je ne sais pas si j'aurais éprouvé un grand intérêt pour les personnages.
J'ai apprécié le caractère d'Aysel, et surtout son évolution. Certes, c'est un peu brutal mais c'est surtout très beau et porteur d'espoir. 
Quant à Roman, il est plus complexe, plus mélancolique, mais pas moins attachant. 
Les deux personnages se complètent bien, et même si au premier abord ils n'ont rien en commun, la tristesse et le mal-être qui les animent les rends semblables. C'est d'ailleurs ce qui va les rapprocher. Après tout, peut-être que sans leurs idées noires, ils ne se seraient jamais rencontrés ?

"La dépression fait partie intégrante de vous ; elle s’infiltre dans vos os, dans vos veines. S’il y a bien une chose que je sais à ce sujet, c’est ça : on n’y échappe pas."

Le vide de nos cœurs est un beau message d'espoir. 
Il montre surtout que tout le monde peut cacher ses véritable émotions, que des personnes peuvent avoir bien plus qu'une mauvaise passe, que ce n'est pas forcément passager. Ce qui m'a troublée c'est le fait qu'aucune personne n'ait pu se rendre compte de la situation dans laquelle se trouvait Aysel et Roman. Et c'est là qu'on réalise que dans la vraie vie, c'est pareil. Les familles de personnes s'étant suicidées ne s'en sont aperçus que trop tard malheureusement ; mais c'est la réalité. Personnellement, cette aspect du sujet m'a touchée car je ne peut qu'imaginer la culpabilité que des parents par exemple, peuvent ressentir.
Mais au-delà ce ça, l'auteure montre que tout le monde peut s'en sortir. Que parfois, il suffit d'une étincelle, d'une lueur pour redonner le goût de vivre. Rien n'est perdu. Et c'est ce message-ci que Jasmine Warga a voulu faire passer à travers ce roman.

J'ai également eu un léger bémol sur la fin. Pour moi ce n'était vraiment pas assez approfondi, et c'était surtout beaucoup trop rapide. Je pense que cette histoire aurait méritée quelques chapitres de plus. C'est trop abrupt comme conclusion.
C'est le deuxième roman que je lis de la collection New Way de chez Hugo, et j'avais éprouvé le même sentiment d'inachevé pour Blacklistée de Cole Gibsen. Je ne pense pas que ce soit un critère de sélection pour cette collection, mais pas de chance pour moi. J'espère que leurs autres romans ne me feront pas la même impression.


Chronique

CHRONIQUE | Le pays des contes, tome 1 : Le sortilège perdu - Chris Colfer

23:07:00


Édition : Michel Laffont 
Genre : Fantasy, Jeunesse
Nombre de pages : 414
Date de sortie : 2013

RÉSUMÉ | 
Il était une fois, dans une ville parfaitement ordinaire, des jumeaux prénommés Alex et Conner… Le jour où leur grand-mère leur offre un livre ancien, Le Pays des contes, leur vie plutôt morose change du tout au tout.Et pour cause !Ce grimoire se révèle magique et les transporte dans un univers où les contes sont devenus réalité. Sauf que ce monde est beaucoup moins merveilleux que celui des belles histoires qu’ils ont lues. Boucle d’Or est une criminelle recherchée, Blanche Neige dissimule un lourd secret, et le Petit Chaperon Rouge n’a même plus peur du loup. Pour rentrer chez eux, Alex et Conner n’ont qu’un seul moyen : rassembler huit objets magiques comme la pantoufle de Cendrillon ou encore des cheveux de Raiponce, tout en tentant d’éviter les foudres de la Méchante Reine. Car cette dernière semble avoir un plan machiavélique qui pourrait bien piéger les jumeaux dans cette étrange contrée. À tout jamais.


| MON AVIS | 
Que se passe-t-il après "Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants" ?

Alex et Conner sont peut-être jumeaux, ils n'en sont pas moins différents. Alex est plus du genre solitaire et assidue à l'école, quand Conner est plus turbulent et sociable. 
Quand leur grand-mère va leur offrir le livre de contes qu'elle et son père leur lisaient quand ils étaient petits, ils seront tous les deux embarqués pour une grande aventure. Et pour cause : ils vont se retrouver DANS le Pays des Contes, un monde peuplé des héros des contes de leur enfance ... 

J'ai adoré ce roman ! Sans surprise, car j'adore tout ce qui à rapport aux contes.
Je suis bluffée par ce que Chris Colfer a créé ici, et par son imagination qui l'a amené à créer un monde où l'on découvre ce qu'il est advenu des personnages comme Blanche-Neige ou encore le Petit Chaperon Rouge une fois la dernière page de leur histoire tournée.
C'est magique et féerique. C'est captivant et plein d'émerveillement. 
Chris Colfer est aussi bon écrivain qu'acteur et chanteur !

L'univers développé est excellent. On découvre les personnages des contes dans un même univers, mais après les histoires que l'on connais. On se rend compte que tous ne vécurent pas heureux et eurent beaucoup d'enfants, et que c'est plus compliqué que ça. J'ai adoré voir les liens qu'il existait entre les différents personnages.
Ce que j'aime aussi c'est le fait que Chris Colfer réussi à nous faire détester des personnages que l'on adore, et nous faire aimer des personnages que l'on déteste. C'est comme si on venais à découvrir les vrais personnages, avec leur vraie personnalité qui est bien plus complexe que celle montrée dans les contes.
Autre point excellent : l'auteur se base sur les vrai contes d'Handersen ou des frères Grimm. Aujourd'hui, on oublis la véritable histoire en faveur des Disney, et j'avoue que moi-même, j'ai appris certaines choses sur les contes originels grâce à cette lecture.

"Ton histoire sera contée jusqu'à la fin des temps, dit-elle, mais personne ne se souciera de la mienne. Je serai toujours dépeinte grossièrement comme une scélérate, rien de plus. Mais ce que le monde ne comprend pas, c'est qu'un scélérat n'est autre qu'une victime dont l'histoire n'a pas encore été racontée. Tout ce que j'ai fait, mon œuvre et mes crimes contre toi, tout ça, je l'ai fait pour lui."

Nos deux personnages principaux sont supers. Ils sont géniaux chacun à leur manière.
Alex est très rêveuse. Elle m'a fait pensé à moi plus jeune, car comme elle j'avais plus tendance à rêvasser et me créer mon propre monde plutôt que d'être entourée d'amis. Elle est réaliste aussi car elle est plus "carrée" dans sa façon d'agir. Même si ce coté première de la classe agace son frère, il lui est très utile dans le Pays des Contes. Et c'est tout ce qui fait son charme et la rend si attachante.
Conner est mon préféré. Il est drôle et peut paraître parfois naïf. Il ne réfléchis pas avant de parler et ne se prend pas la tête. Il n'a pas peur et ose dire ce qu'il pense, quitte à se mettre dans de mauvaises situations. Il est terriblement attachant.
Tous les deux se complètent à la perfection et forment une belle équipe. Même s'ils sont différents, ils n'en restent pas moins frère et sœur et leur relation est très fraternelle. J'ai adoré ce duo qui dégage une certaine maturité malgré leur jeune âge.
Malgré tout ce qu'ils vivent, ils gardent espoir et restent forts, ça m'a impressionné car c'est vraiment dur parfois pour eux. J'ai beaucoup aimé cette force de caractère qui se dégage des personnages mais de l'histoire toute entière également.

La trame de l'histoire est plutôt pas mal.
Pour la faire courte, Conner et Alex vont devoir partir à la recherche de plusieurs objets afin de pouvoir réaliser un sortilège leur permettant de rentrer chez eux. Ces objets sont disséminés dans tous le pays, du coup on vas vraiment voir beaucoup de paysages, beaucoup de personnages et vivre beaucoup de péripéties.
Il se passe beaucoup de choses et c'est vrai qu'on a pas vraiment le temps de s'ennuyer. Par contre, au bout d'un certain temps, il y a comme un coté rébarbatif dans la formation des chapitres qui sont constitués de la même manière ; ce qui amène certaines longueurs.
De plus, c'est étrange de voir que deux jeunes enfants réussissent à parcourir tous les royaumes en à peine deux semaines. Il font des allers-retours mais on dirais que c'est très rapide et facile. Dans le même sens, je trouve ça fou tout ce qui leur arrive, et dont ils vont ressortir indemnes. Certes, Chris Colfer leur en fait baver parfois, mais je trouve un peu étrange la facilité avec laquelle ils s'en sortent à des moments.


"Les auteurs ont écrit sur des lieux si passionnants. Pouvez-vous imaginer un monde sans sorcières, ni trolls, ni géants ? Quelle imagination !"

Grosse surprise sur la fin. Personnellement, je ne l'avais pas deviné ; je pensais à une éventualité, mais ça n'a pas été cela. Vraiment un bon point la-dessus, pour un roman jeunesse les révélations sont vraiment bien !

J'ai extrêmement hâte de lire la suite. J'espère simplement que ce ne sera pas une suite rébarbative mais plutôt dans la continuité avec des surprises. 

Chronique

CHRONIQUE | Le retour des Highlanders, tome 1 : Le Gardien - Margaret Mallory

22:16:00

.
Édition : Milady - EBook 
Genre : Romance, Historique, NewAdult
Nombre de pages : 389
Date de sortie : 2012

RÉSUMÉ | 
Après cinq ans passés à se battre sur le continent, Ian MacDonald revient sur son île natale de Skye, où il trouve son clan en péril. Bien décidé à réparer ses erreurs de jeunesse, il doit déjouer les manigances d’un adversaire sans scrupules, et faire face à Sìleas, l’épouse qu’il a délaissée pour partir au combat. Une surprise attend Ian : la gamine maigrichonne qui le suivait partout comme son ombre et qu’il a dû épouser à la suite d’un malentendu, est devenue une jeune femme aussi ravissante que farouche.






| MON AVIS | 
Une histoire de fesses, sur fond de batailles écossaises

Ian et Sileas sont amis depuis l'enfance. Sileas a toujours été amoureuse de Ian, elle a toujours su qu'un jour, elle l'épouserait. Mais Ian, plus vieux et ne trouvant pas Sileas jolie, ne vois pas les choses de la même manière.
Ce que chacun n'avait pas prévu, c'est de se retrouver mariés de force.
Ian, n'acceptant pas la situation, part pour la France. Un périple qui durera 5 années durant lesquelles Sileas attend son retour, et perd espoir qu'il l'aime un jour.
A son retour, il est décidé à ignorer sa femme ; c'était sans compter le temps qui est passé et qui a rendue Sileas plus belle que toutes les femmes qu'il n'ait jamais vu... 

Clairement, ce n'est pas un livre qui m'aura marqué.
Je ne m'attendais pas à quelque chose de précis, mais je ne voyais pas les choses comme ça non plus. A certains moment j'étais totalement embarquée, mais à d'autres, j'avais juste envie de tourner les pages pour passer des passages.

Commençons par ce que j'ai apprécié.
D'abord, toute l'histoire concernant l'aspect historique m'a beaucoup plu. J'avoue que parfois j'étais un peu perdue car il y a beaucoup de noms, beaucoup de choses à intégrer et retenir, mais c'est quand même un thème qui m'emballait. Les batailles, les conflits entre les clans, tout le coté stratégie était vraiment happant. 
Ce que j'ai aussi aimé, c'est la relation qui unit les quatre personnages masculins que l'on suivras dans cette saga : Ian, Alex, Duncan et Connor. Ils sont unis par un lien indéfectible qui est génial. C'est comme s'ils étaient chacun la part d'un tout ; ils sont tous là les uns pour les autres. D'ailleurs, Connor est le personnages qui m'a le plus intrigué et que j'ai envie de découvrir (dans le quatrième tome malheureusement!).

"- Alors qu'allons-nous faire ? 
- Ce que les Highlanders ont toujours fait face à un adversaire plus fort qu'eux
- C'est à dire ?
- Nous allons user de ruse et de tromperie, bien sûr."

Au niveau de nos deux personnages principaux, il y a eu quelques petits soucis.
Ian est hyper ennervant. J'ai eu des envies fortes de le frapper tellement il est déplaisant. C'est plutôt étrange d'ailleurs car à certains moments tu le trouve touchant et mignon, et puis c'est justement quand tu commence à penser ça qu'il fait/dit/pense quelque chose d'ignoble. Il n'est pas méchant, il est juste super macho et peu empathique. 
Déjà, même dans le résumé on vous dit qu'il rejette sa femme et qu'il change d'avis juste en voyant qu'elle est devenue sublime. Et dés qu'il la découvre, il a qu'une seule envie : lui faire l'amour. Et quand je vous dis ça je ne plaisante pas, tout ce qu'il à en tête c'est l'acte physique ; alors qu'il l'a abandonnée et rejetée pendant des années. Il l'a considère comme sa propriété et la traite comme un objet par moments. Bref, vous l'avez compris, c'est tout sauf un prince charmant.
Concernant Sileas, je l'ai bien aimée mais sans plus. J'ai eu de la peine pour elle, de voir la manière dont Ian la traitait, mais je ne me suis pas attachée à elle. Parfois elle m'agaçait aussi car elle est faible d'une certaine manière, elle compte toujours sur Ian pour lui venir en aide. J'aurai préféré une femme forte, qui se rebelle, qui voudrait se débrouiller toute seule, et qui se batte comme un homme. Mais elle est tout le contraire, et je l'ai trouvée un peu gnangnante et sans intérêt. 

"Un homme, un vrai, n'abandonne pas sa famille quand elle a besoin de lui, rétorqua-t-elle. La protection du clan commence par celle de ta famille."

Et pour continuer sur des choses que je n'ai pas aimée, j'ai trouvée la romance pas romantique. Comme je l'ai dis, c'est souvent du sexe pour du sexe. On tend vraiment vers quelque chose d'érotique ici ; et personnellement, c'est pas ce qui me plait. 
C'est un peu comme dans le genre des Contes des Royaumes de Sarah Pinborough. Ça ne fait pas rêver quoi. C'était parfois même ridicule et je rigolais de ces scènes et dialogues. Donc si c'est de la romance que vous recherchez, c'est pas cette saga qu'il vous faut.

Pour finir, je ne sais pas si je vais continuer cette saga. J'ai pourtant envie de découvrir les trois autres jeunes hommes mais ce ne sera pas dans mes priorités je pense.


#FRRAT

FRENCH-READ-A-THON : Christmas Edition | PAL

19:26:00

J'ai adoré participer à l'édition de cet été.
Alors je me lance avec autant de joie dans cette édition de Noël !

Qu'est-ce que le French-read-a-thon ?
Le FRRAT est organisé par Adrien de la chaine Rondoudou is Happy et par Anais de la chaine Fangirl Reader.
Le challenge comporte 7 thèmes. A chaque thème, correspond un livre. Celui-ci est gagné dés que l'on a atteint les 4 livres lus.

Ma PAL pour la Christmas Edition 
Cette session se déroule du lundi 21 décembre au dimanche 27 décembre 2015.
J'ai choisi un livre pour chacun des 7 thèmes, mais il est évident que je ne les lirai pas tous. Je ne pense pas non plus réussir le challenge cette fois-ci car les 24, 25, et 26 décembre je serai en famille. Mais je tenterai de m'y mettre à fond le reste du temps !



Un New Adult

LE thème qui est fait pour moi ! Dur de ne choisir qu'un seul NA parmi tous ceux qui me font envie, mais j'en ai choisi un assez court : Ce si joli trouble de Cora Carmack
Je pense qu'il se lira très très vite, comme tous les romans du genre d'ailleurs. Il faut juste que j'accroche, sinon ça risque de moins le faire.



Une réécriture de conte ou un conte

Pour ce thème, j'ai choisi de lire La véritable histoire de Noël de Marko Leino qui est considéré comme un conte. Ce livre fait parti de ma PAL pour le Cold Winter, alors si je peut le lire cette semaine-ci ce sera encore mieux ! Et puis, juste avant noël ça doit être top !




 Un livre illustré (BD, manga, album...)

Seule BD de ma bibliothèque : The Walking Dead de Robert Kirkman. Et ce sera le troisième double album comprenant les tomes 5 & 6 ! #jaimeleszombies #maisriennevautlasérie







Un livre jeunesse

Pour ce thème, c'était plutôt difficile. J'ai choisi de lire Le vide de nos coeurs de Jasmine Warga. C'est plus du YA, mais il est classé en jeunesse sur Livraddict alors je le met dans ce thème. La jeunesse c'est large hein !






Un livre offert

Le seul livre que l'on m'a offert présent dans ma PAL est le tome 1 de la Rivière à l'envers de Jean-Claude Mourlevat ! Il est aussi présent dans ma PAL pour le challenge "Au fil des saisons et des pages" ; d'une pierre deux coups !






Un livre fantasy

Le fantasy, ce n'est pas trop mon truc. Je préfère le fantastique. Pour trouver un livre fantasy, je suis allé consulter ma PAL sur Livraddict et j'ai fais le tri en fonction du genre. Le tome 1 de La trilogie des Trylles d'Amanda Hocking est le seul de ma PAL a être classé dans ce genre, alors voilà le pourquoi du comment !



Un livre qui se passe en hiver

J'ai choisi un livre de ma PAL du Cold Winter : La danse hésitante des flocons de neige de Sarah Morgan

&Co

NOUVEAU Système de notation

14:45:00


J'ai souhaité baser mon système de notation sur celui de Goodreads.
Je trouve cela plus visuel car parfois j'ai du mal à donner une donne à mes lectures sur 20. De plus, j'ai tendance à culpabiliser de mal noter un livre.
Ainsi, ce nouveau système permet une vision plus globale de mon avis sur ma lecture !

AU FIL DES SAISONS ET DES PAGES

CHRONIQUE | Les étoiles de Noss Head, tome 1 : Vertige - Sophie Jomain

13:31:00

Édition : Rebelle - EBook 
Genre : YA, Fantastique
Nombre de pages : 379
Date de sortie : 2012


RÉSUMÉ | 
À presque 18 ans, Hannah enrage de devoir subir un nouvel été à Wick, petite ville portuaire écossaise. Il n'y a pas plus ennuyeux que cet endroit pour une citadine de son âge. Jusqu'à ce qu'elle rencontre Leith. Il est bâti comme un roc et possède les plus beaux yeux qu'elle ait jamais vus. Qu'importent les rumeurs qui courent au sujet du jeune homme... l'attirance est immédiate, réciproque et irrépressible.
Puis tout bascule. Le conte de fées se transforme en cauchemar et le destin d'Hannah est scellé. Leur relation résistera-t-elle à l'inimaginable ? Sauront-ils vaincre le pire ? Car les légendes sont parfois plus réelles que l'on croit.


| MON AVIS | 
Univers et trames excellents, mais un début plutôt lent

Hannah quitte Paris le temps d'un voyage en famille en Ecosse, pour rendre visite à sa grand-mère. Pour elle, cela a plus l'air d'un fardeau que de vacances. Mais quand elle rencontre Leith, un beau brun ténébreux et mystérieux, elle va se dire que ces vacances peuvent avoir un bon coté tout compte fait.
Cependant, Leith cache quelque chose ; et Hannah se retrouvera en danger. Les créatures qu'elle a toujours crues imaginaires, le sont-elles réellement ?  

J'avais depuis longtemps extrêmement envie de découvrir Sophie Jomain et particulièrement la saga des Etoiles de Noss Head ; et j'avoue comprendre l'engouement.
Je vais d'abord souligner qu'ici vous ne trouverez aucune comparaison avec Twilight car je n'ai pas lu les livres, je n'ai pas vu les films, et je ne compte faire aucun des deux. Donc quand je voyais cette comparaison, personnellement ce n'est pas ça qui m'a donné envie de me lancer.

J'ai vraiment passée une lecture excellente. La plume de Sophie Jomain est captivante et ça devient très vite addictif. Et quand je vois que Noss Head est le premier écrit de l'auteure, je suis très admirative. De plus, je suis heureuse d'avoir lue cette histoire d'une auteure française ; et quand je lisais je n'avais pas cette impression d'un roman fantastique français. Je ne lis pas beaucoup d'auteurs français et là j'avoue avoir été heureuse de trouver une telle qualité (à mon sens) dans un roman fantastique YA français.

Néanmoins, j'ai plusieurs point à reprocher à ce roman.
D'abord, j'ai trouvée beaucoup de naïveté dans l'histoire. C'est-à-dire que certains passages, certains dialogue sont assez naïfs et trop faciles ; parfois peu réalistes. J'ai également retrouvée cette naïveté dans les personnages eux-mêmes et surtout dans Hannah. Elle est extrêmement naïve, il lui faut un temps inconsidérable pour se rendre compte de choses évidentes ; et j'avoue qu'à un moment ça m'a légèrement agacée et j'avais envie de la secouer. Du coup cela a nuit à mon avis global sur son personnage. J'aurais pu m'attacher à elle, car elle est attachante ; mais cette personnalité m'a dérangée. J'espère qu'elle grandira et gagnera en caractère dans les prochains tomes et qu'elle ne restera pas aussi plate. 

"Nous restâmes ainsi d'interminables minutes à regarder le bois crépiter dans la cheminée. Il n'y avait plus rien à dire. J'étais ébranlée, touchée, meurtrie au plus profond de moi. Pourquoi aurais-je du nier l'évidence plus longtemps ? Je n'avais plus envie de me mentir, ni même de me retenir. Wick ou Paris, ça m'était égal. Tous les raisonnement du monde n'y auraient rien changé. J'étais totalement et passionnément amoureuse de Leith Sutherland."

J'ai aussi trouvée que l'histoire a été plutôt longue à démarrer.
Forcément, c'est un premier tome, il faut installer le contexte. Certes, c'était addictif, mais l'action était brève au début, puis est arrivée trop tard. Là aussi, je pense qu'il y en aura davantage dans les prochains tomes, du moins je l'espère.
J'ai adorée la romance mise en place entre Leith et Hannah, mais parfois j'ai trouvé dommage que ce soit mis en avant au détriment d'une intrigue qui aurait méritée à être plus exploitée. Dans le même sens, j'ai beaucoup aimée cette romance mais j'ai trouvée qu'elle s'est installée beaucoup trop rapidement. C'est vraiment personnel, mais moi j'aime la subtilité et surtout j'aime les histoires d'amour compliquée ; là, c'était facile. 

D'ailleurs, pour en venir au personnage de Leith, je l'ai beaucoup aimé. Ce que j'ai adoré c'est son histoire et l'histoire de sa famille. Ce personnage m'intrigue encore et j'ai hâte de voir ce qu'il va devenir dans les prochains tomes. Il ma fait rire, il m'a charmé, il m'a fait très peur aussi. Néanmoins, léger bémol : je l'ai trouvé trop doux, trop gentil. Au début, il est apparu comme sombre alors j'ai pensé avoir un personnage comme Daemon dans Lux, qui correspond typiquement à la personnalité masculine que j'adore dans ce genre de romans. Mais malheureusement, il devient rapidement trop lisse, trop gentil et trop amoureux. Même s'il garde cette part de noirceur, c'est dommage.

"La nuit et la pluie battante faisaient que je les distinguais mal, mais je savais que ce qui allait suivre serait d'une violence inouïe. Ils étaient debout, face à face, prêts à s'affronter."

Pour finir, je tiens à souligner la mythologie créée par l'auteure. Elle a créée toute une histoire autour de ces créatures fantastiques, et j'ai simplement trouvé ça génial. On a des ancêtres, plusieurs races, des conflits, des mythes... Bref, c'est juste génial et j'ai totalement adoré ; alors que pourtant, ce ne sont pas les créatures fantastiques que je préfère. 

Je vais continuer cette saga, j’espère même la finir en 2016 car l'univers est génial, et je pense que l'histoire va évoluer dans le bon sens. 

MA NOTE --> 16/20

Challenge

COLD WINTER | PAL

23:36:00

Hello !

C'est avec joie que je participe cette année au challenge Cold Winter organisé par Margaud et Antonine
Du 1er décembre 2015 au 29 février 2016.

J'adore l'hiver ; c'est ma saison préférée
Et surtout, j'adore, j'adore la magie de noël et toute l'ambiance dans laquelle on est plongés au mois de décembre.
Quoi de mieux qu'un bon bouquin, un café bien chaud, des biscuits à la cannelle, un plaid en pilou, un chat sur les genoux, et un sapin de noël tout beau ? Et surtout, tout ça avec un froid glacial à l'extérieur... 
Qu'est-ce que j'aime ça ! La chaleur de l'été, c'est pas du tout fait pour moi !

Pour cette PAL, j'ai choisi le menu de Margaud : Noël scintillant



Une réécriture de conte


J'ai choisi LA réécriture de conte qui pour moi, est obligatoirement réservée à cette période de l'année : Le Pays des Contes de Chris Colfer.

Il me fait extrêmement envie depuis longtemps ; l'objet livre est splendide, l'histoire a l'air de l'être tout autant : j'espère adorer !





Une histoire se déroulant à noël

La danse hésitante des flocons de neige de Sarah Morgan se passe à noël, et me fait de l'oeil depuis l'an dernier. De plus, la couverture est splendide.
C'est parfait.






Un roman avec le mot hiver/glace/neige dans le titre

Pile poil dans le thème : Les fiancés de l'hiver de Christelle Dabos. J'espère enfin découvrir cette saga phénomène qui a l'air géniale. 





En plus de ces trois lectures, je vais greffer des livres choisis pour le challenge Au fil des saisons et des pages ; qui portent aussi sur le thème de l'hiver/noël.

AU FIL DES SAISONS ET DES PAGES

AU FIL DES SAISONS ET DES PAGES | PAL Hiver

23:08:00


Je vous retrouve aujourd'hui pour vous présenter ma PAL pour le challenge "Au fil des saisons et des pages" organisé par Elodie de la chaîne et du blog Eliot et des livres.


Même si la saison de l'automne n'est pas terminée, je viens quand même vous présenter ma PAL pour la saison de l'hiver !
J'adoooore l'hiver ; c'est ma saison préférée ! Et quoi de mieux que de lire un bon bouquin, avec un café, un plaid, et un chat sur les genoux devant un beau sapin de noël ?

Comme pour chaque saison, nous devons lire 5 livres, correspondants à des thèmes, ici donc sur la période du 21 décembre au 19 mars 2015.

Chronique

CHRONIQUE | Phobos, tome 2 - Victor Dixen

15:51:00

Édition : Robert Laffont - EBook 
Genre : Science-Fiction, Jeunesse, YA
Nombre de pages : 490
Date de sortie : 19 novembre 2015


RÉSUMÉ | 
ILS CROYAIENT MAÎTRISER LEUR DESTIN.
Ils sont les douze pionniers du programme Genesis.
Ils pensaient avoir tiré un trait sur leurs vies d’avant, pour devenir les héros de la plus fabuleuse des odyssées.
En réalité, ils sont les victimes de la plus cruelle des machinations.
ELLE CROYAIT MAÎTRISER SES SENTIMENTS
Sur Mars, Léonor espérait trouver la gloire et, pourquoi pas, l’amour.
Elle pensait pouvoir ouvrir son cœur sans danger.
En réalité, elle a ouvert la boîte de Pandore du passé.
MÊME SI LES SOUVENIRS TOURNENT AU SUPPLICE,
IL EST TROP TARD POUR OUBLIER.


| MON AVIS | 
Une suite nécessaire, mais trop de lourdeurs

Quel choix vont faire les prétendants : aller sur Mars et tenter de trouver une solution pour survivre ou faire demi-tour et mourir à coup sur ?
Et dans tous les cas ; comment arrêter Serena alors qu'elle se trouve à des milliers de kilomètres ?
Léonor et les passagers seront confrontés à des choix difficiles, à des révélations dévastatrices et à des situations effrayantes. Ont-ils embarqués pour la vie, ou pour la mort ? 

/!\ SPOILERS SI VOUS N'AVEZ PAS LU LE PREMIER TOME /!\

Le tome 1 n'avait pas été un coup de cœur comme la majorité des lecteurs, mais tout de même une excellente lecture. Pour ce tome 2, je suis déçue car pour moi il est vraiment en-dessous du premier tome.

Au départ, Phobos devait être composé de 2 tomes mais finalement, il y en aura 3. Et heureusement car je trouve que ce tome était réellement nécessaire pour faire évoluer l'intrigue. J'ai du mal à voir comment l'auteur aurait pu terminer son histoire en si peu de temps finalement.
Certes, l'histoire est toujours aussi bien et les événements de ce tome sont toujours bien réfléchis et utiles. Mais j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup, beaucoup de longueurs, notamment au début. Tous les passages extérieurs au vaisseau m'ont carrément saoulé au bout d'un moment, et à chaque fois que je voyais qu'il s'agissait d'un de ces chapitres, j'avais envie d'arrêter de lire. Peut-être que cette impression vient de moi, car j'ai eu beaucoup de travail pour mes études, et donc j'ai eu peu de temps libres pour lire ce qui a fait s'étaler ma lecture sur plus d'une semaine. Mais quand même, je comprend l'engouement suscité et les critiques élogieuses déjà disponibles sur ce tome 2 ; mais pour moi ça n'arrive pas à la cheville du premier tome.


"Rêve comme si tu vivais pour toujours. Vis comme si tu allais mourir aujourd'hui"

L'histoire est toujours aussi pédagogique, la plume de Victor Dixen est toujours très belle, le suspense et ce sentiment d'oppression sont toujours bien présents. De ce coté, aucuns soucis. 
Mais là encore, les scènes angoissantes et prenantes sont mélangées avec des scènes trop mielleuses à mon goût. Le contraste est flagrant et j'ai trouvé ça pas très crédible. Effectivement, nos prétendants doivent avoir peur, ils doivent craindre pour leur vie et se bouger pour trouver une solution. Oui, ils cherchent quoi faire pour sauver leur peau, mais ces situations sont noyées dans des dialogues énamourés et qui à mon sens, n'ont pas leur place ici ; ou à cette dose du moins.

J'avais adoré Léonor dans le tome 1. Ici, je l'ai également appréciée mais moins. En effet, même si elle va s'affirmer et prendre un rôle de leader, je trouve qu'elle oublie parfois ses convictions et du coup, elle en oublie des choses essentielles. Certes, elle reste la plus censée et réaliste de tous ; et heureusement car parfois, j'avais envie d'en secouer certains pour leur remettre les idées au clair.
J'adore Marcus. Pour moi c'est LE personnage à retenir de cette histoire. Il intrigue, fascine et effraie à la fois. Il est très énigmatique et j'ai été très touchée par son histoire. Certaines révélations sont choquantes et j'ai encore du mal à y croire mais j'ai très hâte de découvrir la suite pour en savoir plus à son sujet.
Concernant le personnage le plus mauvais du roman, j'ai nommé Serena McBee. Dans ce tome, j'ai vraiment eu envie de la frapper. Cette femme est ignoble. A un moment elle peut apparaître comme une femme gentille et altruiste ; et la seconde plus tard être simplement un cafard qu'on aimerais écraser. Les actes qu'elle commets et surtout son total manque de regret à propos de ça ; c'est horrible. Cette femme est horrible et j'espère qu'elle en subira les conséquences.


"L'exemple de Léo m'a frappé. Sa bravoure m'a inspiré. Sa brûlure m'a libéré."

Ça a été un bon tome. Avec des longueurs et des scènes inutiles à mon sens, mais tout de même un bon tome nécessaire. 
J'ai hâte de lire la suite car la fin est très frustrante et donne très envie. J'ai beaucoup de questions qui nécessitent des réponses que j'espère obtenir dans le troisième tome. J'espère d'ailleurs que cette fois-ci, le tome 3 sera le dernier et que l'auteur ne va pas nous offrir une série qui traîne en longueur.  

MA NOTE --> 15/20

Bilan

BILAN | Octobre 2015 & Hallowctober

15:04:00

6 romans lus
3 romans lus pour le Hallowctober
coups de cœur
2 550 pages lues

Ce mois d'octobre a été très laborieux. Avec les cours à la fac, j'ai vu mon rythme baisser considérablement, jusqu'à mettre parfois 1 semaine à lire un roman. Heureusement, grâce à une semaine de vacances j'ai pu rattraper tout ça.
J'avais prévue une PAL monstrueuse pour le Hallowctober ; et malheureusement, je n'ai lu que 3 livres. Là encore, études obligent..
Néanmoins, j'ai lus de très bons romans, même si d'autres m'ont déplus/déçus.

Voici mes différents livres lus, dont certains sont chroniqués sur le blog :

Chronique

CHRONIQUE | November 9 - Colleen Hoover ♥ (VO)

23:24:00

Édition : Atria Books 
Genre : NewAdult, Romance, Contemporaine
Nombre de pages : 320
Date de sortie : 10 novembre 2015


RÉSUMÉ | 
C'est une histoire d'amour entre un mec (moi) et une fille (Fallon).
Je crois.
Est-ce que l'on peut considérer ça comme une histoire d'amour si ça ne se termine pas avec de l'amour ?
Les mystères se terminent quand le mystère est résolu.
Les biographies se terminent quand l'histoire de la vie a été racontée.
Les histoires d'amour devraient se terminer avec de l'amour, non ? Peut-être ai-je tort. Peut-être que ce n'est pas une histoire d'amour. Si vous me le demandiez... je dirais que cela pourrait être considéré comme une tragédie.
Quoi que ce soit - et quel que soit la fin - j'ai promis de tout raconter. Donc sans plus s'éterniser.
Il était une fois... une fille.
LA fille.

Chronique

CHRONIQUE | Blacklistée - Cole Gibsen

13:50:00

Édition : Hugo New Way 
Genre : YoungAdult, Drame, Contemporain
Nombre de pages : 336
Date de sortie : 8 octobre 2015


RÉSUMÉ | 
En apparence, Regan Flay a tout ce dont on peut rêver. A 17 ans, elle est populaire, étudie dans l'un des meilleurs lycées du monde, et ses parents ont les moyens de satisfaire le moindre de ses souhaits. Mais sa vie bascule le jour où, en arrivant en cours, Regan découvre ses textos et messages privés Facebook placardés sur les murs du lycée. Vacheries, mensonges, insultes, manipulations : tout est là, exposé aux yeux de chacun. En une seconde, elle passe du statut de princesse à celui de véritable paria. Ses amis lui tournent le dos, et les autres élèves du lycée commencent à lui faire vivre un véritable enfer. Elle trouve du soutien auprès de Nolan, un jeune homme plutôt beau garçon mais légèrement dysfonctionnel socialement. Ce dernier découvre vite que Regan est tout sauf la miss Parfaite qu'elle voulait bien montrer. Sous sa carapace, c'est une jeune fille angoissée, qui a du mal à supporter les exigences de sa mère concernant son avenir. Car rester toujours au top demande une sacrée dose d'énergie, et aucun échec n'est envisageable. Pourtant, la chute de Regan n'est qu'un début, et personne n'en sortira indemne...

| MON AVIS | 
Un beau message sur le harcèlement scolaire

Regan Flay est la fille parfaite par excellence. Fille d'une femme politique, elle est destinée à un brillant avenir, mais pour réussir, elle doit parfois utiliser des moyens peu conventionnels : manipulation, faux-semblants... Regan est populaire, et elle le sait. Pourtant, tout va s'écrouler lorsque ses messages privés vont être affichés dans tout le lycée ; tout le monde va alors se rendre compte, que Regan n'est pas la gentille fille qu'elle laisse croire. 
Elle se retrouve victime d'un harcèlement, et la seule personne qui est là pour elle est la dernière à laquelle elle aurait pensé : Nolan. D'abord ennemis, le jeune homme va vite se rendre compte que la vraie Regan n'est pas celle qu'il croit... 

J'étais très curieuse de découvrir ce roman qui m'avait l'air très prometteur et très touchant.
Certes, le message est très beau, l'histoire est porteuse d'espoir et beaucoup de personnes peuvent s'identifier, mais j'ai trouvés beaucoup de choses qui m'ont déplus.

Tout d'abord, le sujet abordé est très actuel : le harcèlement scolaire. Beaucoup d'élèves en souffrent, à des niveaux différents. Je pense que tout le monde peut s'identifier à cette situation, car nous avons certainement tous eu affaire à une forme de harcèlement scolaire, allant de la simple moquerie à parfois des choses plus graves. 
L'histoire nous montre que personne n'est à l'abri de ce genre de souffrance : Regan qui était très populaire va finalement subir le harcèlement à son tour. Rien n'est éternel, et personne n'est supérieur aux autres.
C'est une histoire très touchante mais qui malgré son sujet difficile, va finalement devenir porteuse d'espoir. Le message délivré est vraiment superbe, même s'il y a beaucoup de choses très dures qui se passent dans le roman, la finalité est très belle. 

Chronique

CHRONIQUE | Ugly Love - Colleen Hoover

19:05:00

Édition : Hugo New Romance 
Genre : NewAdult, Romance
Nombre de pages : 326
Date de sortie : 5 novembre 2015


RÉSUMÉ | 
Quand Tate Collins rencontre Miles Archer, elle sait que ce n'est pas le coup de foudre. Et pour cause, le beau pilote n'a de temps que pour les aventures sans lendemain. Ils ne peuvent pourtant pas nier leur attraction mutuelle, aussi immédiate que brûlante. Alors pourquoi ne pas se laisser séduire, quand le sexe est si bon ? Pas d'attaches, simplement la passion... Leur arrangement semble parfait, tant que Tate accepte de respecter les deux règles de Miles : Pas de question sur le passé, Ne pas espérer de futur. Cependant, ils vont vite comprendre que le coeur ne suit pas d'autres règles que les siennes. L'amour, même quand il n'est pas une évidence, sera-t-il plus fort que leurs promesses ?


| MON AVIS | Colleen, tu me vend toujours du rêve ♥
Je me suis envolée... *
*Ceux qui l'on lu comprendront

Quand Miles propose à Tate une histoire sans prise de tête, rien que du sexe, celle-ci accepte. Mais elle devra respecter ses règles : ne pas poser de questions sur son passé et ne pas espérer un futur.
Tate pourra-t-elle se contenter de si peu ? Miles pourra-t-il s'autoriser à aimer à nouveau ?

En toute franchise, Ugly Love était le roman de Colleen Hoover qui m'attirait le moins, le résumé ne me séduisait pas du tout. Mais je ne me suis pas arrêtée là, c'est un Colleen Hoover après tout. Et qu'est-ce que c'était bien ! 


"L’amour, ce n’est pas toujours très joli. Parfois, on passe son temps à espérer que quelque chose arrive. En mieux, de préférence. Et voilà que, tout d’un coup, on se retrouve à la case départ, sauf qu’on a perdu son cœur au passage."

J'ai dévoré ce roman en quasiment une nuit. Il n'y a que Colleen Hoover pour me faire rester éveillée jusqu'à 4h du matin juste pour lire.
Vous pouvez donc imaginer à quel point c'est addictif !
Je vous le dis tout de suite, ce n'est pas un coup de cœur car je n'ai pas eu LE truc qui fait que. J'ai tout adoré, tout est bien dosé etc mais j'ai pas pleurée toutes les larmes de mon corps, j'ai pas ressenti le manque en ayant terminé le roman, l'histoire ne me hante pas à l'heure actuelle. 
Cette histoire reste magnifique, et la plume de Colleen également mais Confess reste mon préféré.